/news/consumer
Navigation

Vos vins préférés moins chers en Ontario

L’écart de prix entre les bouteilles les plus vendues à la SAQ et celles de la LCBO continue de se creuser

Coup d'oeil sur cet article

L’écart de prix sur les bouteilles de vin continue de se creuser entre la Société des alcools du Québec (SAQ) et la LCBO. Les meilleurs vendeurs de la SAQ sont nettement moins chers en Ontario.

Une vérification effectuée par Le Journal sur le prix des vins les plus populaires à la SAQ démontre que les consommateurs québécois sont loin d’en avoir pour leur argent.

Il faut dire que les nouvelles hausses de prix décrétées il y a deux semaines par la SAQ n’ont pas aidé la cause.

Or, la SAQ, malgré son important pouvoir d’achat, semble incapable de refiler à ses clients de meilleurs prix sur ses plus gros vendeurs en succursales.

27 % plus cher

Dans le palmarès des 15 vins les plus populaires au Québec et également offerts sur les tablettes de la LCBO, 13 produits sont vendus plus cher à la SAQ. Les écarts de prix peuvent même atteindre 27 % au désavantage des clients de la SAQ.

Par exemple, la bouteille du vin rosé Gallo White Zinfandel (750 ml) se vend 12 $ à la SAQ, comparativement à 9,45 $ à la LCBO, soit une impressionnante différence de 2,55 $ (+27 %) au désavantage des clients du monopole d’État québécois.

La SAQ, qui détenait un net avantage sur les prix de ses champagnes au cours des dernières années, a également vu cet écart fondre.

Une bouteille de champa­gne français Veuve Clicquot Brut Ponsardin (750 ml) vaut maintenant 69 $ à la SAQ, contre 69,20 $ à la LCBO. Il y a deux semaines, la même bouteille valait 67 $ à la SAQ.

Par ailleurs, les amateurs de vins à «petits prix» cons­tatent un important effort fait du côté ontarien pour les satisfaire.

Hier, on dénombrait 33 vins à moins de 8 $ offerts sur les tablettes de la LCBO, contre aucun à la SAQ.

Une petite vite

Le chroniqueur en vin et éditeur du site VinQuébec.com, Marc-André Gagnon, est d’avis que la SAQ est allée trop vite au début du mois en augmentant rapidement des centaines de produits courants et de spécialité achetés en euros.

«Les explications de la SAQ évoquant la hausse de l’euro ne tiennent pas la route», soutient-il.

Au cours des dernières semaines, le dollar canadien a repris de l’altitude. Notre huard vaut maintenant 68 cents pour un euro, soit le même niveau qu’en octobre dernier.

Selon la Banque du Canada, la performance moyenne des 12 derniers mois de notre huard a été de 69 cents face à l’euro. Au cours de 10 dernières années, le taux de change moyen par rapport à l’euro a été de 69 cents.

La SAQ soutient qu’elle pourrait réviser ses prix à la baisse au cours des prochains mois. «Un calendrier annuel prévoit 11 plages où des ajustements peuvent être effectués», a fait savoir le porte-parole de la SAQ, Renaud Dugas.