/news/provincial
Navigation

Démolition confirmée du fort Numéro-Trois

 Fort Numéro-Trois
Photo Le Journal de Québec, Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

La démolition du fort Numéro-Trois, votée lundi soir à l’unanimité par le conseil municipal de Lévis, nécessitera 12 à 18 mois.

Le maire Lehouillier a confirmé, en tous points, les informations révélées lundi et samedi dans Le Journal. Ce fort, que la Ville ne classe pas parmi les sites protégés, ne sera donc pas conservé.

Par contre, des fouilles archéologiques seront réalisées avant et pendant les opérations de démolition pour garder les artefacts les plus significatifs.

Ces traces du fort, ainsi que la conservation numérique des vestiges, seront exposées par la suite sur le site du fort Numéro-Un, ouvert au public depuis 1982.

Ottawa aussi

Le gouvernement du Québec, la Ville de Lévis ainsi que le propriétaire du site (l’homme d’affaires André Fortin) participeront au montage financier nécessaire aux fouilles archéologiques. Ottawa serait également mise à contribution, a suggéré le maire de Lévis.

Les modalités et les coûts exacts sont encore à déterminer. «On va définir un protocole d’entente de développement culturel, a mentionné Gilles Lehouillier. L’idée n’est pas de démolir pour démolir. Mais c’est insensé. On ne peut pas conserver ça.»