/sports/fighting
Navigation

GYM fait confiance à Sébastien Bouchard

Sébastien Bouchard
Photo d'archives Sébastien Bouchard

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Une semaine après avoir offert un contrat à Marie-Ève Dicaire, le Groupe Yvon Michel (GYM) a annoncé lundi avoir fait de même avec Sébastien Bouchard.

L’athlète de 28 ans, qui est passé chez les professionnels en 2011 après avoir livré 125 combats amateurs, était souvent en action dans les galas de GYM.

«Il a toujours été dans notre giron. On l’a vu évoluer et progresser, a raconté le promoteur Yvon Michel. Mais on ne savait pas qu’il voulait boxer et s’investir à temps plein. Je pensais que c’était seulement un “hobby” pour lui.»

«Je pourrai désormais compter sur un plan de carrière solide et me consacrer à mes entraînements, a indiqué le boxeur dans un communiqué. C’est un nouveau début et je vais en mettre plein la vue!»

Bouchard (12-1, 4 K.-O.) a ouvert les yeux de bien des gens en mai 2014 quand il a subi son unique revers face à l’Américain Frank Galarza au Connecticut.

«Il avait tellement donné un bon spectacle, même s’il n’était pas chez lui et qu’il avait beaucoup de pression, s’est rappelé le vice-président opérations et recrutement de GYM, Bernard Barré. Ç’a été le combat de la soirée et les gens de Showtime avaient été impressionnés.»

Belle feuille de route

Par la suite, le pugiliste de Baie-Saint-Paul a poursuivi son bon travail. Il a notamment vaincu le Belge Cédric Spera, qui a mis fin à la carrière de Stéphane Ouellet.

«On l’a regardé aller contre l’Italien Giuseppe Lauri au Centre Vidéotron en novembre dernier, un gars qui a fait la limite avec Kevin Bizier, a ajouté Michel. Il lui a passé le K.-O. au deuxième round. Il est populaire à Québec et les gens l’aiment.»

Au mois de janvier, au Centre Bell, Bouchard a aussi vaincu le Polonais Damian Mielewczyk par décision unanime.

«Même s’il s’entraînait avec les moyens du bord, il donnait toujours de bonnes performances», a observé Michel, qui assure que son nouveau poulain devrait remonter dans le ring en avril ou en mai.