/finance/business
Navigation

Microsoft teste à Québec sa nouvelle plateforme infonuagique

Coup d'oeil sur cet article

La ville de Québec a été choisie par le géant informatique Microsoft pour tester en primeur sa nouvelle plateforme de services infonuagiques Azure.

 

Microsoft dit expérimenter depuis quelques semaines ses services infonuagiques à partir de son nouveau centre de données de Québec construit à coups de millions $ au cours des derniers mois.

«On est très fier de tester nos nouveaux services infonuagiques à partir de Québec. Aujourd’hui, plusieurs de nos clients précurseurs sont les premiers à utiliser Microsoft Azure», a indiqué lundi au Journal le directeur de Microsoft Canada, Mario Coculuzzi.

Au pays, Québec et Toronto sont pour l’heure les deux villes retenues par Microsoft pour expérimenter sa plateforme Azure dans ses centres de données, qui comprend notamment le stockage en nuage.

Dans le monde, les services infonuagiques Azure sont offerts dans 24 régions.

Les nouveaux centres de données de Québec et de Toronto desservent les clients avec les services Azure, Office 365 et Dynamics CRM Online, notamment.

Microsoft entend offrir à tous ses clients canadiens les services infonuagiques Azure d’ici l’été.

Gros investissements

L’an dernier, Microsoft avait annoncé des investissements significatifs pour la construction de centres de données à Québec et à Toronto. Des investissements estimés à plus de 70 millions $.

Le géant américain du logiciel prévoit des investissements de 15 milliards $US au cours des prochaines années pour la construction de centres de données partout dans le monde.

Selon l’entreprise de recherche de marché IDC, le créneau de l’infonuagique est en pleine croissance. Les dépenses publiques en infonuagique devraient atteindre 2,5 milliards $ au Canada en 2016.

Au pays, Microsoft dit offrir le service de courriel Office 365 et Dynamics CRM Online à partir de nuage informatique à plus de 80 000 entreprises.