/sports/fighting
Navigation

Rivas sur la table d’opération

Oscar Rivas sera opéré à un œil dans les prochains jours.
Photo d'archives Oscar Rivas sera opéré à un œil dans les prochains jours.

Coup d'oeil sur cet article

Oscar Rivas devra subir une ­autre opération à un œil, mais sa carrière n’est pas en péril.

Le protégé du Groupe Yvon ­Michel (GYM) avait échoué à un test de la vision avant un important combat face à l’Américain Gerard Washington, à la fin de février, à Anaheim. Le duel avait donc été annulé.

Avant son départ pour la ­Californie, Rivas, qui a déjà été opéré en 2011 pour un décollement de la rétine ainsi qu’en 2014 pour une cataracte, avait réussi ses examens au Québec.

«Il a repassé des tests chez un ophtalmologiste qui confirment ceux qu’il avait faits avant de partir», a précisé le promoteur Yvon Michel.

«S’il n’a pu boxer là-bas, c’est une question de réglementation et non de sécurité. Si tu as déjà eu une opération à la rétine, ils sont plus sévères au niveau de la ­vision périphérique.»

«En Californie, ils n’ont pas voulu prendre de chance. C’est une des commissions athlétiques les plus dures au monde, sinon la plus dure», a ajouté le vice-président opérations et recrutement de GYM, Bernard Barré.

Intervention mineure

Rivas passera donc sous le ­bistouri d’ici la fin du mois.

«Il va subir une chirurgie mineure pour un début de cataracte, qui peut-être aussi limitait son champ de vision, a avancé Michel. Le médecin a dit qu’il s’agit d’une petite opération de 15 minutes et qu’il pourra retourner à ­l’entraînement le lendemain.»

Comme le spécialiste ne voit pas de problème pour la continuité de sa carrière, Rivas pourrait même remonter dans le ring en mai. Mais avant, le Colombien d’origine devra retrouver la motivation.

«Il était super déçu, car il avait tellement une belle chance de percer le top 15 mondial, a dit Barré. C’était un gros nom avec une grosse fiche, mais à la portée d’Oscar.»

«Ça lui a donné un coup, car il s’était beaucoup investi dans sa préparation pour ce combat majeur, un tournant dans sa carrière, a renchéri Michel. C’est sûr que c’est un recul, mais on va faire ce qu’il faut. Il est encore jeune à 28 ans pour un poids lourd.»