/slsj
Navigation

«On ne restera pas les bras croisés»

Le maire Tremblay réagit aux accidents mortels sur le boulevard de l’Université

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Saguenay «n’attendra pas d’avoir encore des morts» pour intervenir sur le boulevard de l’Université. Deux accidents – un en décembre et l’autre en mars – ont causé la mort de deux femmes après des collisions dans la «cuve» entre les boulevards Talbot et Saint-Jean-Baptiste.

«C’est toujours au même endroit, il y a un problème grave à régler», indique le maire Jean Tremblay.

Plusieurs solutions pourraient être envisagées afin de sécuriser le secteur: réduire la vitesse, installer un radar photo, mettre en place un terre-plein central ou des murets de béton.

«Je ne sais pas qu’est-ce qui est mieux, je ne suis pas un expert là-dedans. Je sais une chose: des morts de même, il faut que ça arrête absolument», indique le maire.

Le président de la Commission de la Sécurité publique, Carl Dufour, assure qu’une analyse sera effectuée dès que le rapport du coroner sera déposé pour l’accident survenu en décembre dernier.

Quelles que soient les recommandations, le maire s’engage à effectuer des modifications dans le secteur.

«Même si le coroner me dit que tout est correct, on va aller plus loin. On ne restera pas là, ça n’aurait pas de sens», précise Jean Tremblay.

URGENCE D’AGIR

De son côté, la conseillère du secteur croit qu’il faut agir rapidement en appliquant des mesures temporaires.

«Il faut poser des actions concrètes le plus rapidement possible. Il faut éviter que la situation se répète», mentionne Josée Néron.

Elle propose une réduction de la vitesse à 70 km/h et l’installation d’un radar photo dans les plus brefs délais.

«Nous allons également demander une étude complète du secteur. Par la suite, nous pourrons prendre une bonne décision avec les données et recommandations», affirme Mme Néron.

CIRCONSTANCES SIMILAIRES

Depuis 1999, cinq accidents mortels ont eu lieu dans le secteur surnommé «la cuve» entre les boulevards Talbot et Saint-Jean-Baptiste, sur le boulevard de l’Université.

Le plus récent accident remonte à hier matin, alors qu’une femme de 36 ans, Audrey Deschênes, a succombé à ses blessures après un face-à-face causé par la perte de contrôle de son véhicule.

Une jeune femme, qui roulait en sens inverse sur le boulevard de l’Université, a également été blessée grièvement, mais on ne craint pas pour sa vie.

La Sécurité publique de Saguenay a ouvert une enquête et une reconstitution d’accident a été effectuée sur place pour déterminer les circonstances de la collision.

La vitesse, l’accumulation d’eau et la gadoue pourraient être des facteurs à l’origine du face-à-face.

Le 31 décembre dernier, un autre accident mortel s’est produit exactement au même endroit, près du pont qui surplombe la rivière Langevin. Une jeune femme de 22 ans, Marie-Pier Pagé, a perdu la vie. On ne connaît pas encore les causes exactes du décès.