/news/politics
Navigation

Infrastructures: la part du lion à Montréal

Infrastructures: la part du lion à Montréal
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Montréal récolte la part du lion en matière d’investissements en infrastructures du gouvernement Couillard, obtenant près du tiers de ce qui sera dépensé à travers la province au cours des dix prochaines années.

Sur un programme d’investissement totalisant 88,7 milliards $, Québec réserve plus de 27 milliards $ pour les projets d’infrastructures de la région de Montréal.

À titre comparatif, c’est plus du double de ce qui sera dépensé (12,7 milliards $) dans la région de Québec d’ici 2026.

«C’est tout à fait normal que Montréal ait une part très importante des investissements. La majorité des infrastructures importantes, au Québec, se retrouve dans la région de Montréal», a soutenu le président du Conseil du trésor, Sam Hamad, lors du dévoilement du budget de son gouvernement.

Sans surprise, la plupart des projets concernent les infrastructures routières. Parmi les projets majeurs, on en retrouve certains déjà en réalisation comme le chantier de l’échangeur Turcot avec des investissements à venir de 2,8 milliards $ sur un projet de 3,67 milliards $ et le remplacement des voitures du métro de Montréal avec des investissements à venir de 1,36 milliard $, sur un projet de 2,1 milliards $.

D’autres projets comme les phases II à V du projet de modernisation du métro de Montréal, la mise en valeur de l’oratoire Saint-Joseph, l’aménagement du parc Jean-Drapeau et l’agrandissement de l’Institut de cardiologie de Montréal figurent aussi au Plan québécois des infrastructures (PQI) 2016-2026.

2017: Québec presse Ottawa

Le gouvernement du Québec, qui s’est déjà engagé à consacrer 60 millions $ aux fêtes du 375e anniversaire de Montréal, presse le gouvernement fédéral de faire connaître ses intentions en ce qui concerne ces célébrations, d’autant qu’elles coïncident avec le 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

Grâce à la bonification de l’enveloppe du programme ClimatSol, dont l’enveloppe est portée à 30 millions $, des projets comme celui de la Cité de la logistique, qui comporte 86,2 hectares de terrains industriels à réhabiliter dans l’est de Montréal, pourront dorénavant faire l’objet d’un soutien financier.

Québec s’engage par ailleurs à verser 1,6 million $ à Montréal International pour favoriser la rétention des étudiants étrangers. Sur le même thème, Québec allongera 4 millions $ de plus en 2016-2017 pour la francisation des nouveaux arrivants.

La subvention de 16 millions $ accordée au Musée des beaux-arts de Montréal sera également bonifiée de 1,5 million $.