/entertainment/movies
Navigation

Marathon de 165 courts métrages

Le 20e festival Regard bat son plein

ART-FESTIVAL REGARD
photos courtoisie Parmi les films à voir au festival Regard, Doug & Walter, de Samuel Morris, et Dissonance, réalisé par Till Nowak.

Coup d'oeil sur cet article

C’est parti pour la 20e édition du festival international de court métrage Regard, qui promet 165 surprises aux 35 000 cinéphiles attendus.

«Ce sera plus intense que jamais», promet Marie-Élaine Riou, la nouvelle directrice générale du Festival international du court métrage au Saguenay, qui se poursuit jusqu’à dimanche. «Regard, c’est l’occasion d’avoir des coups de cœur», ajoute la dirigeante en ajoutant que sur les 165 courts métrages présentés au cours d’une quarantaine de projections, les deux tiers sont des réalisations québécoises.

Cinq lieux sont mis à contribution à Chicoutimi et à Jonquière.

En plein air

Parmi les projets spéciaux du 20e anniversaire, on note le retour des projections en plein air (gratuites) offertes vendredi, samedi et dimanche en après-midi, à la Place du Citoyen, à Chicoutimi.

À souligner aussi la tenue d’un laboratoire de créations de cinéma, qui a amené une trentaine de réalisateurs québécois et étrangers à passer une douzaine de jours au Saguenay pour créer des courts métrages à saveur locale.

«Dans la vie d’un festival de courts métrages, l’audace constitue le carburant obligé. Regard a toujours su le trouver chez les cinéastes, les cinéphiles, les bénévoles et tous ses partenaires», souligne l’équipe de production.

Choix déchirants

Pour en arriver à offrir un solide menu de courts métrages, l’équipe de direction a dû visionner plus de 2000 films avant de faire une première sélection de 300 productions. Il a fallu faire des choix «très déchirants» pour retenir les 165 titres finaux.

De ce nombre, 65 seront en compétition pour se partager des prix totalisant 65 000 $.

Un jury composé de Louise Archambault, François Avard, Eve Landry, Piotr Dumala et Marcel Jean déterminera les gagnants.

À souligner cette activité présentée, samedi, à 19 h, au Petit Théâtre UQAC. Projet nomade et sans frontières, Kinomada organise à travers le monde des laboratoires internationaux de création de courts métrages.

C’est un rendez-vous samedi, à 9 h, à l’Espace ONF, pour expérimenter la réalité virtuelle. Des expériences immersives pour marcher en état d’apesanteur, plonger dans le cœur de la Première Guerre mondiale ou être à bord d’une automobile entièrement autonome.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.