/news/politics
Navigation

Programme Objectif emploi : encore plus d’argent pour les nouveaux assistés sociaux

Coup d'oeil sur cet article

Les mesures de resserrement de l’aide sociale ne sont pas encore adoptées que Québec annonce déjà une bonification de la prime à l’effort qui sera bientôt versée aux nouveaux assistés sociaux.

Pièce maitresse du projet de loi 70, le controversé programme Objectif emploi vise notamment à forcer les nouveaux demandeurs de l’aide sociale à retourner vers le marché du travail ou se doter d’un projet de retour aux études. Une enveloppe de 20 M$ sur cinq ans avait été inscrite au budget 2015-2016 à cette fin.

Même si le programme est toujours à l’étude en commission parlementaire, le ministre des Finances, Carlos Leitão, prévoit déjà bonifier le programme, en y consacrant 2,6 M$ de plus par année, ce qui représente une bonification totale de 10,4 M$.

La prime à l’effort pour la recherche d’emploi, qui était de 130 $, augmentera de 35 $ à compter de 2017-2018. L’allocation de 250 $ pour le développement des compétences sera quant à elle bonifiée de 10 $, une montant qui s’ajoutera au chèque d’aide sociale de base, qui en 2016, sera de 623 $ pour un adulte.

Un supplément de revenus pour la participation au marché du travail sera aussi instauré, une mesure qui coutera 400 000 $ par année au gouvernement.

«C’est vraiment pour encourager davantage les gens à participer», a expliqué le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais.

Québec entend maintenir les sanctions pour ceux qui ne respecteront pas les conditions du programme.

«Mais le but, ce ne sont pas les sanctions», a assuré M. Blais.

Pour ce qui est du programme en tant que tel, «je pense qu’il est de moins en moins controversé, a dit le ministre. Je pense qu’on a clarifié déjà pas mal de choses : il ne s’agit pas d’obliger les gens par exemple à déménager quelque part.»