/slsj
Navigation

Une préparation mentale à revoir

Le Drakkar a surpris les Saguenéens vendredi soir.
photo roger gagnon Le Drakkar a surpris les Saguenéens vendredi soir.

Coup d'oeil sur cet article

Une mauvaise préparation mentale a mené à la perte des Saguenéens qui se sont inclinés 4 à 3 en fusillade contre le Drakkar de Baie-Comeau dans un match où ils ont pris deux périodes avant de se mettre en marche, vendredi soir, au centre Georges-Vézina.

Tirant de l’arrière 3 à 1 après quarante minutes, la formation chicoutimienne a comblé un déficit de deux buts en troisième période pour amener l’affrontement en prolongation et récolter, à tout de moins, un point au classement face à la pire équipe du circuit Courteau.

«J’aurais espéré qu’on ait un autre genre de préparation, a déclaré l’entraîneur-chef des Bleus, Yanick Jean, en entrevue d’après-match. On a donné neuf chances de marquer en première période. Ça veut tout dire. Ça veut dire qu’il y en a qui pensaient juste à eux autres. Il y en a qui se sont dits que ça allait être facile: on les a déjà battus 12 à 1. On a vu des signes d’impatience et de très mauvaises préparations mentales individuelles», a pesté le grand manitou des Sags.

Les locaux avaient pourtant pris les devants rapidement 1 à 0 grâce à la belle montée de Taylor Cooper, qui a enfilé l’aiguille en échappée après avoir débordé un défenseur. Mais la troupe dirigée par Steve Ahern a marqué trois buts sans réplique par la suite, dont deux en première période, ceux de Matthieu Desautels et du Chicoutimien Jordan Martel, et un en deuxième période, celui de Maximilian Glaessl.

«On a scoré en première période après 50 secondes de jeu. Il y en a qui pensaient que ça allait être facile, qu’on se paierait un festin, mais on n’a pas le club pour ça. Ils n’ont pas compris encore», a laissé tomber le pilote chicoutimien, qui croit que son équipe a joué de la même manière qu’elle a pratiqué lors de la séance d’entraînement matinal.

«Ce n’est pas compliqué, ils [ses joueurs] n’étaient pas prêts à la pratique ce matin [vendredi]. Ils n’étaient pas prêts à jouer ce soir, c’est aussi simple que ça», a déclaré M. Jean.

«Quand tu ne travailles pas dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, peu importe contre qui tu joues, tu ne gagnes pas. Ce soir [vendredi], on n’a pas été l’équipe qui a travaillé le plus fort sur la glace. On a mérité ce qui nous est arrivé.»

En bref

  • Atteint au bras par un tir en première période, Frédéric Allard a dû quitter la rencontre et il n’est jamais revenu au jeu par la suite.
  • Élie Bérubé et Jake Smith ont inscrit les autres filets des Saguenéens. En tirs de barrage, le gardien des Nord-Côtiers, Bo Taylor, a été parfait en bloquant les trois tireurs auxquels il a fait face. De son côté, Julio Billia n’a cédé qu’à une seule reprise, soit face à D’Artagnan Joly.
  • Les deux clubs s’affrontent de nouveau cet après-midi, cette fois au centre Henry-Léonard, pour leur dernière partie en saison régulière.