/opinion/blogs/columnists
Navigation

Inacceptable la tenue des vétérans

NHL: Montreal Canadiens at Ottawa Senators
Photo USA Today Sports

Coup d'oeil sur cet article

On ne contera pas d'histoire.  Il y a des joueurs qui passent l'audition finale mais qui, en réalité, ne font pas le poids.  On le voit très bien.  Mais, ils ont au moins le courage de batailler ferme.  Ils ont une opportunité mais ils savent très bien que le calibre est fort, qu'ils n'ont peut-être pas toutes les ressources pour passer le dernier examen.

Au cours des dernières semaines, les candidats s'éliminent.  Le groupe est de plus en plus restreint et le message qu'on laisse aux décideurs, c'est qu'il y a du travail qui attend Marc Bergevin au cours de l'entre-saison.  Comment remettre cette équipe sur les rails?  Je sais.  Carey Price sera en belle forme au début de la prochaine saison.  Les blessés auront eu le temps de retrouver leur condition.  Et si Bergevin fait très bien son boulot, l'équipe subira plusieurs changements.

Pour l'instant, c'est pathétique.  Ce qui s'est passé à Ottawa est inacceptable.  Il est temps que cette saison prenne fin, qu'on range les équipements dans les boules à mites.  Il est temps parce que, à l'occasion de cette période d'audition, il y a des vétérans qui ont convaincu la haute direction qu'ils n'ont pas ce qu'il faut pour bâtir une équipe championne.  Il y a des vétérans qui ont confirmé hors de tout doute qu'ils ne possèdent pas le courage et le caractère d'un athlète capable de s'affirmer dans l'adversité.

Le Canadien a lamentablement baissé les bras.  N'allons pas blâmer les employés de soutien, ils travaillent, ils fournissent un effort mais, comme je le précisais, ils n'ont pas ce qu'il faut pour espérer un billet pour l'an prochain.  Maintenant, Bergevin et son groupe devront oublier les sentiments et évaluer ce groupe comme il se doit.  Ils ont maintenant toutes les preuves que le leadership que l'on croyait bien ancrer dans ce vestiaire n'existe tout simplement pas.  C'est inquiétant, très inquiétant même.

Il est temps de fermer les livres.  il est temps s'entreprendre le boulot de rénovation.