/news/politics
Navigation

Normandeau vend une maison en Gaspésie

Commission Charbonneau
Photo d'archives Nathalie Normandeau
Accusée

Coup d'oeil sur cet article

Nathalie Normandeau a vendu à une amie de longue date une résidence qu’elle possédait à Maria en Gaspésie pour la moitié de l’évaluation municipale, et ce, deux jours avant son arrestation. Il s'agirait d'une «coïncidence», selon l'acheteuse.

Arrêtée jeudi matin, l’ex-vice-première ministre avait acquis la résidence en 2013 au coût de 65 000 $. Elle l’a officiellement revendue pour 40 000 $, indique l’acte notarié signé le 15 mars 2016.

En plus de la perte nette de 25 000 $, le prix de vente accepté par Mme Normandeau est près de deux fois plus bas que l’évaluation municipale établie à 74 292 $ selon un document obtenu par l’animateur Dominic Maurais, de Radio X.

À une amie

La compagnie à numéro qui a acheté la résidence est détenue par Marjolaine Castonguay, présidente de Pesca Environnement, une firme-conseil de la Baie-des-Chaleurs.

Mme Castonguay a confirmé être une amie de longue date de Nathalie Normandeau, mais a réfuté toute interprétation de cette vente affirmant simplement qu’il s’agissait d’une simple «coïncidence».

«Attristée» par la situation de son «amie», Mme Castonguay a dit être en discussion depuis longtemps à propos de la vente.