/lifestyle/health
Navigation

Aïe! j’ai des crampes!

jogging man suffer from cramp or muscle pain
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Vous est-il déjà arrivé de ressentir une crampe musculaire subite et douloureuse pendant une activité sportive intense ou même après?

Ces fameuses crampes embêtent depuis longtemps de nombreux sportifs amateurs et professionnels durant les compétitions. De plus, quand les athlètes ont été victimes de crampes, ils vivent ensuite toujours un peu dans la peur qu’elles se reproduisent à un moment inopportun.

Imaginez que vous êtes un joueur de tennis professionnel. Après plusieurs années d’entraînement, vous arrivez enfin à votre but ultime, soit une finale au tournoi du Grand Chelem à Wimbledon. Après deux semaines très difficiles, sous une chaleur humide et intense, vous menez assez facilement votre adversaire par deux manches à zéro. Vous commencez à voir la victoire se profiler dans votre esprit. Cependant, au milieu de la troisième manche, une forte et subite crampe s’installe sans invitation dans votre mollet gauche. Votre pied pointe involontairement comme celui d’un danseur de ballet et vous vous écrasez au sol.

Après l’intervention des physiothérapeutes du tournoi qui appliquent les bonnes manœuvres pour faire disparaître la crampe, vous reprenez le jeu. Malheureusement, votre concentration n’est plus axée sur votre stratégie, mais sur la possibilité que la crampe revienne. Cela affecte donc beaucoup vos performances. Votre adversaire, sachant que son opposant est affaibli, augmente alors la cadence pour vous déplacer sans cesse de droite à gauche comme des balais d’essuie-glace. Résultat: la crampe revient de façon encore plus virulente et vous oblige cette fois à l’abandon.

LES CAUSES

Au fil des ans, plusieurs théories ont été élaborées pour expliquer les crampes douloureuses. De récentes hypothèses avancées par un chercheur sud-africain* et son équipe mettent en cause la commande motrice des muscles et des tendons.

En effet, la fatigue sportive pourrait engendrer un signal d’erreur qui ferait que le muscle se contracterait, mais ne se relâcherait plus.

QUE FAIRE?

Lorsqu’une crampe se produit, la première chose à faire consiste à étirer de manière soutenue le muscle contracté. Par exemple, vos muscles du mollet sont raidis et votre pied pointe involontairement. Dans ce cas, saisissez la pointe de votre pied et tirez-la fortement vers vous pendant quelques dizaines de secondes.

Une bonne hydratation en phase de jeu est très importante. De plus, une étude surprenante de 2010 montre que boire un quart de tasse de jus de cornichon permettrait d’éliminer une crampe 45 % plus rapidement. C’est populaire dans le milieu du football universitaire entre autres. La grande question, c’est: pourquoi ça fonctionne? Il semble aussi que boire de la moutarde serait efficace et très populaire au football.

Il n’en demeure pas moins que du repos avant la compétition aide à prévenir les crampes. Les physiothérapeutes intervenant régulièrement en milieu sportif pourront vous aider dans ce domaine. N’hésitez pas à vous informer auprès d’eux.


* Voir la revue Kmag du printemps 2016