/opinion/blogs/columnists
Navigation

Un message aux vétérans: la saison n'est pas terminée

Un message aux vétérans: la saison n'est pas terminée
Photo le Journal de Montréal, PIERRE-PAUL POULIN

Coup d'oeil sur cet article

Pour les Flames, ce fut un beau dimanche soir au Centre Bell.  Pas besoin de faire un effort gigantesque pour écarter un rival qui a lancé sa serviette.  Des buts faciles, bref, une belle soirée pour Bob Hartley et les Flames.

Y a-t-il un décideur chez le Canadien qui a le courage d'aller dans le vestiaire et dire aux joueurs, les vétérans surtout, que la saison n'est pas terminée, qu'ils ont un engagement professionnel envers les gens qui paient une fortune pour aller au Centre Bell?  Y a-t-il un décideur chez le Canadien qui possède les pouvoirs pour rappeler aux joueurs qu'ils ont des responsabilités envers les amateurs?

Peut-on rappeler également aux entraineurs qu'ils ont des engagements professionnels et qu'ils doivent mieux préparer leurs joueurs. 

On ne s'attardera plus sur l'évaluation des joueurs.  On connait ceux qui gradueront en octobre prochain.  Ils sont peu nombreux et l'autre constatation, qu'on ne nous casse plus les oreilles en disant qu'il y a beaucoup de profondeur dans la Ligue américaine.  C'est faux.  De tous les joueurs qui ont défilé à Montréal depuis un mois, on peut compter sur les doigts d'une seule main ceux qui ont une chance de graduer...

Pour le reste, il y a de sérieuses questions qu'on doit se poser sur l'attitude des "supposés" leaders de cette organisation, des leaders qui sont plutôt des suiveux, des gens qui ne veulent jamais prendre les guides, qui attendent qu'un des leurs se manifeste.  Ces vétérans qui devaient assurer la relève pendant l'absence de Carey Price, pendant l'absence de Brendan Gallagher.

Où sont-ils?  Ils n'étaient pas à Ottawa, samedi, ils n'étaient pas au Centre Bell, 24 heures plus tard.  Mais pourquoi se défonceraient-ils?  Le chèque va être déposé à la banque, pas de problème, par conséquent, on veut surtout éviter les blessures à l'approche de très longues vacances.

Comme je vous le répète, il est temps qu'on range les équipements dans les boules à mites.  Une consolation, Michael McCarron a marqué son premier but dans la Ligue nationale.  Celui-là, on ne verra à l'automne.