/news/politics
Navigation

Budget Morneau: Québec a une liste d’épicerie de plusieurs milliards $

Le gouvernement provincial a demandé plusieurs milliards de dollars en projets de transport

Carlos Leitao
Photo d'archives Carlos Leitao

Coup d'oeil sur cet article

Subventions pour le métro de Montréal et les autobus de Québec, aide à Bombardier et hausse des transferts en santé: le gouvernement Couillard attend gros du budget Morneau.

«Ce financement [des infrastructures] devra s’inscrire dans les priorités que nous aurons définies, et disponible dans un délai acceptable», demande le cabinet du ministre des Finances, Carlos Leitao, à la veille de la présentation du premier budget du gouvernement Trudeau.

Québec aimerait obtenir de l’argent pour plusieurs gros projets: le prolongement de la ligne bleue de métro à Montréal et les autobus urbains rapides à Québec en premier lieu. Mais aussi des investissements pour l’oratoire Saint-Joseph, le Musée d’art contemporain de Montréal ainsi que l’Institut nordique du Québec.

Métro et bus

À lui seul, le prolongement du métro de Montréal a un coût estimé de 3 milliards $. Québec fonde beaucoup d’espoir sur les promesses de Justin Trudeau, qui veut appuyer les transports collectifs. Une fois en activité, les nouvelles stations entraîneraient une hausse d’achalandage de plus de 80 000 usagers par jour.

Le ministre des Transports, Jacques Daoust, a également affirmé qu’il était en discussion avec le gouvernement fédéral pour obtenir du financement additionnel pour le projet de service rapide par bus à Québec et Lévis. Les investissements nécessaires sont estimés à 1,1 milliard.

Bombardier

Québec pousse par ailleurs le fédéral à «soutenir le développement des C Series de Bombardier» au plus vite. La capitale nationale aimerait qu’Ottawa mette elle aussi plus de 1,3 milliard dans l’avionneur québécois, alors même que Bombardier se fait critiquer en Ontario parce qu’elle planifie de sous-traiter une partie de sa production au Mexique.

Quant aux transferts fédéraux en santé, ils font l’objet d’un débat persistant depuis plusieurs années. Le gouvernement Couillard prétend que puisque la population du Québec vieillit plus rapidement que la moyenne canadienne, elle devrait recevoir davantage d’argent fédéral.

«Le rehaussement de la contribution du fédéral et la prise en compte des critères sociodémographiques sont notamment des sujets qui ont été abordés dans les discussions amorcées avec le Fédéral», a-t-on noté au cabinet Leitao.