/news/politics
Navigation

La Société des traversiers en train de couler, constate la CAQ

Le deuxième groupe d’opposition déplore la chute d’achalandage et demande une baisse des tarifs

CAQ traversiers
Photo Agence QMI, Simon Clark Les députés caquistes Éric Caire, Donald Martel et François Paradis ont fait le point sur la baisse d’achalandage à la Société des traversiers du Québec, qu’ils jugent «catastrophique».

Coup d'oeil sur cet article

Estimant qu’un point de rupture a été franchi, la Coalition avenir Québec (CAQ) presse la Société des traversiers du Québec (STQ) de revoir ses tarifs à la baisse afin de ramener la clientèle à bord de ses navires.

Les données obtenues par le deuxième groupe d’opposition révèlent que dans les neuf mois suivant la hausse de tarifs imposée en avril dernier, le nombre de véhicules transportés sur les traversiers qui font la navette entre Québec et Lévis a chuté de 25 %, soit 69 000 véhicules de moins. Pour ce qui est des passagers, ils ont été 153 000 de moins à effectuer la traversée entre les deux rives, de mai 2015 à janvier dernier.

À la traverse de Sorel, le nombre de véhicules transportés a diminué de 17 %, c’est-à-dire 71 000 véhicules de moins. Pour ce qui est du nombre de passagers, ils ont été 80 000 de moins.

Pertes de 2 M$

La CAQ estime que cette diminution de l’achalandage s’est traduite par des pertes d’environ 2 M$ de revenus pour la STQ. Rien pour rassurer les usagers, les tarifs augmenteront encore le mois prochain, de 5 cents pour un passager et de 10 cents pour un automobiliste, tant à Québec qu’à Sorel.

«C’est simple, les libéraux sont en train de couler la STQ avec sa hausse allant jusqu’à 25 % des tarifs imposée l’an dernier», a déploré en point de presse le critique caquiste en matière de stratégie maritime, Donald Martel.

Facture en main, son collègue François Paradis a démontré que la série de 10 billets pour une voiture et un passager lui coûte maintenant 70 $, soit 14 $ de plus qu’il y a un an.

Mesures

Selon le député caquiste de Lévis, ce n’est pas un plan d’action avec des campagnes de publicité qui permettra à la STQ de ramener la clientèle à bord de ses navires.

Comme le rapportait Le Journal, hier, la STQ veut mettre en œuvre, dès l’automne prochain, une série de mesures pour augmenter l’achalandage.

La CAQ réclame depuis des semaines que le Vérificateur général s’intéresse aux affaires de la STQ.

Comme les problèmes ont émergé sous la gouverne de l’ex-PDG Georges Farrah, nommé secrétaire général associé, puis promu permanent par les libéraux, le député de La Peltrie, Éric Caire, doute que Philippe Couillard souhaite que le Vérificateur général s’en mêle.

Baisse d’achalandage à la traverse Québec-Lévis à la suite de la dernière hausse des tarifs

Véhicules en moins

  • Québec -69 000 (baisse: 25%)
  • Sorel -71 000 (baisse: 17%)

Passagers en moins

  • Québec -153 000 (baisse: 11%)
  • Sorel -80 000 (baisse: 11%)

Mai 2015 à janvier 2016