/news/currentevents
Navigation

Sainte-Adèle: construite sur une vieille fosse septique, une rue s’effondre

Les rumeurs allaient bon train depuis l’apparition du cratère à Sainte-Adèle

FD-ROUTE-AFFAISSEMENT
Photo Agence QMI, Alexandre Parent-Léveillé Un mystérieux tunnel a été découvert par l’affaissement de la route. Plusieurs n’ont pas hésité, jeudi, à parler non pas d’un nid-de-poule, mais bien d’un «nid-de-dinosaure».

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-ADÈLE | Un immense cratère dans une rue de Sainte-Adèle aurait été causé par l’affaissement de la fosse septique d’un hôtel démoli dans les années 1930.

Mercredi après-midi, un affaissement de sol a failli engloutir une voiture à l'intersection des rues Émile-Cochand et Henri-Dunant.

L’affaissement a laissé un énorme cratère au centre de la chaussée. Le trou de 6 mètres sur 15 mètres se trouve dans un secteur résidentiel, tout près d’un parc et de l’école primaire de Sainte-Adèle.

Par chance, personne ne se trouvait à cet endroit lorsque le sol s’est affaissé.

Au fond du trou, on pouvait voir une structure qui ressemble à un tunnel, ce qui a alimenté les rumeurs chez les résidents.

«Il y avait des rumeurs que c’était la voûte d’une ancienne banque, mais ce n’est pas ça. Ce serait une fosse septique d’un ancien hôtel qui a été en opération dans les années 20 et au début des années 30», explique le directeur général de Sainte-Adèle, Pierre Dionne.

Des recherches effectuées dans les archives de la Ville auraient confirmé cette hypothèse.

Le Ste-Adèle Lodge était situé dans ce qui est aujourd’hui le parc de la Famille. Selon la Société d’histoire et de généalogie des Pays-d’en-Haut, le Ste-Adèle Lodge a également porté le nom de «Maison-Blanche».

Le bâtiment principal a été reconstruit plus d’une fois et l’établissement comprenait plusieurs bâtiments qui servaient à loger des skieurs.

Construite sur la fosse

La rue Henri-Dunant aurait simplement été construite par-dessus la fosse septique, comme ça se faisait régulièrement à cette époque, selon M. Dionne.

«Quand ils ont fait la route, ils ont simplement construit par-dessus cette fosse-là, qui était en ciment armé. Les installations septiques n’avaient pas été enterrées, car, à l’époque, on n’enlevait pas le béton et les armatures qui se trouvaient dans le sol», explique M. Dionne.

Jusqu’à mardi

Des employés municipaux s’affairaient hier à déterrer la structure.

«On a pu voir l’étendue du problème. On a maintenant des études à faire autour de la fosse pour s’assurer qu’il n’y aura pas d’autres affaissements», précise M. Dionne.

Cette section de la rue Henri-Dunant demeura fermée toute la fin de semaine.

«On devra rappeler dès ce soir nos hommes en raison de la tempête de neige qui s’en vient», souligne M. Dionne, précisant que les employés municipaux devraient être en mesure de colmater le trou à partir de mardi.