/slsj
Navigation

Le projet est sur la glace

La réduction des limites de vitesse dans les quartiers pourrait ne jamais voir le jour

Le projet de réduire la vitesse à 40 km/h dans les quartiers de Saguenay est sur la glace.
Le projet de réduire la vitesse à 40 km/h dans les quartiers de Saguenay est sur la glace.

Coup d'oeil sur cet article

La réduction des limites de vitesse à 40 km/h dans les quartiers résidentiels de Saguenay pourrait ne jamais voir le jour. Le projet est actuellement sur la glace, le comité de circulation qui chapeautait le dossier a même été dissous.

En 2013, un projet pilote a été mis en place dans le quartier des 21 à Chicoutimi afin de diminuer la limite de vitesse à 40 km/h.

L’objectif à long terme était d’étendre cette nouvelle limite à tous les quartiers résidentiels afin de freiner les excès de vitesse et le nombre d’accidents.

L’expérience a d’ailleurs été concluante, selon le conseiller du secteur, Jacques Cleary.

«C’est certain que je vais conserver cette nouvelle limite. Les citoyens sont contents parce que le secteur est plus sécuritaire. Nous avons beaucoup moins de vitesse et d’accidents et je suis fier de ça», explique-t-il.

Réflexion

On dirait bien que le quartier des 21 sera le seul secteur à afficher une vitesse de 40 km/h.

La Ville de Saguenay n’a pas la volonté d’étendre le projet dans d’autres quartiers, comme nous l’a expliqué Marie-Hélène Lafrance, conseillère en communication à la Ville de Saguenay.

«C’est mis sur la glace pour le moment. Nous sommes en réflexion», affirme-t-elle.

Le dossier a d’ailleurs été transféré aux employés du génie et des travaux publics à la Ville.

«Le comité de circulation a été dissous», confirme Mme Lafrance.

Le rôle de ce comité, mis en place en 2014 par des conseillers, était d’analyser le réseau routier du Saguenay afin d’adapter les limites de vitesse, les traverses piétonnières, les stationnements et la signalisation.

La Ville n’a pas été en mesure de nous donner des explications au sujet de ce changement de cap.

Le conseiller Jacques Cleary révèle toutefois être déçu d’apprendre que cette nouvelle limite de vitesse ne deviendra pas une norme à Saguenay.

«Je ne comprends pas pourquoi c’est sur la glace. Je suis déçu qu’il n’y ait plus de comité. C’est important ce changement, il y a beaucoup de quartiers concernés par les excès de vitesse», souligne M. Cleary.