/world/usa
Navigation

Donald Trump suggère de punir les femmes qui se font avorter

Donald Trump suggère de punir les femmes qui se font avorter
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le candidat favori des primaires républicaines pour la présidentielle américaine a tenu des propos controversés sur l’avortement mercredi.

Interrogé par l’animateur Chris Matthews, Donald Trump a déclaré sur la chaîne MSNBC qu’«il doit y avoir une certaine forme de punition» pour les femmes qui avortent, ce qui a attiré l’ire de plusieurs défenseurs du droit à l’avortement.

Le milliardaire a aussi ajouté qu’il fallait «interdire» l’avortement, qui a été légalisé aux États-Unis par une décision historique de la Cour suprême en 1973.

Peu après s’être prononcé sur la question, M. Trump a publié un communiqué pour s'expliquer et nuancer ses propos.

«Cette question n’est pas claire et devrait revenir aux États pour qu’ils tranchent», a-t-il indiqué.

Il faut dire que Donald Trump a jadis défendu le droit à l’avortement. Il a toutefois changé son fusil d’épaule lors de la campagne.

«Comme Ronald Reagan je suis pro-life avec des exceptions», affirme-t-il.

Réactions

Hillary Clinton, sa rivale démocrate, a rapidement réagi aux propos de Donald Trump en les qualifiant de «terrifiants et révélateurs».

Même son de cloche du candidat démocrate Bernier Sanders qui croit que ces propos «dépassent l'entendement».