/slsj
Navigation

Une nouvelle intervention demandée

Un piéton a été heurté sur la rue Panet en début de semaine

Le Cégep de Jonquière suggérera l’installation d’un îlot sur la rue Panet, comme ceux déjà installés sur la rue Saint-Hubert, afin de réduire la vitesse dans le secteur.
Photo Roger Gagnon Le Cégep de Jonquière suggérera l’installation d’un îlot sur la rue Panet, comme ceux déjà installés sur la rue Saint-Hubert, afin de réduire la vitesse dans le secteur.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis 2012, plusieurs améliorations ont été apportées autour du Cégep de Jonquière afin d’assurer la sécurité des piétons. Ça ne semble toujours pas suffisant puisqu’un autre étudiant a été heurté, sur la rue Panet, en début de semaine.

Le Cégep de Jonquière et la Ville de Saguenay se rencontreront, encore une fois, la semaine prochaine afin de trouver de nouvelles pistes de solutions.

Le brigadier statique qui a été installé sur la rue Panet pour permettre aux piétons de traverser «n’est pas suffisant», rapporte France Tremblay, coordonnatrice aux communications du Cégep de Jonquière.

«Le nouvel incident démontre un problème pour la sécurité sur la rue Panet», explique-t-elle.

La vitesse, la témérité et une mauvaise cohabitation entre automobiliste et piéton ont été identifiées comme facteurs ayant causé de nombreux accidents autour du Cégep de Jonquière dans les dernières années.

Le décès de Catherine Di Méo, en février 2014 sur la rue Panet, a forcé la Ville et le Cégep de Jonquière à s’asseoir afin de trouver des solutions.

Un énorme travail de sensibilisation s’est mis en place et des améliorations ont été apportées sur les rues Saint-Hubert et Panet, mais l’histoire s’est répétée mardi matin.

«Ce n’est pas parfait. Il va falloir trouver une solution de rechange sur la rue Panet pour améliorer la signalisation. Nous allons analyser les options. En attendant, on doit faire de l’éducation afin de rappeler qu’on ne doit pas traverser n’importe où», mentionne Bernard Noël, président de l’arrondissement de Jonquière.

AMÉLIORATIONS

Une nette amélioration a d’ailleurs été remarquée sur la rue Saint-Hubert, devant le Cégep, depuis l’installation d’îlots servant de traverse piétonnière en octobre dernier.

Une étude effectuée par la Ville de Saguenay a permis d’analyser le trafic et la vitesse sur la rue Saint-Hubert. Il a été démontré que 8500 véhicules y circulent en période scolaire. La vitesse moyenne enregistrée au mois de juin, avant la mise en place de l’îlot, est de 50 km/h contre 35 km/h au mois de novembre.

«C’est concluant. L’obstacle au centre de la chaussée permet de rétrécir l’espace et de réduire la vitesse. Les gens sont plus en sécurité», explique M. Noël.

Les excès de vitesse, qui représentaient 48 % des véhicules en juin ont également diminué pour atteindre seulement 4 % en novembre.

Aucun incident ne s’est produit, sur la rue Saint-Hubert, depuis cette dernière modification.

La direction du Cégep se demande maintenant si cette même option pouvait être envisagée sur la rue Panet.