/news/health
Navigation

De plus en plus de Québécois se font soigner les dents ailleurs

Jusqu’à 50 % d’économie sur la facture

Sylvie Beaumont pose ici en compagnie de son dentiste costaricain, Rafael Araujo, dans sa clinique dentaire située à 10 minutes de l’aéroport de San Jose.
photo Courtoisie Sylvie Beaumont pose ici en compagnie de son dentiste costaricain, Rafael Araujo, dans sa clinique dentaire située à 10 minutes de l’aéroport de San Jose.

Coup d'oeil sur cet article

En raison des coûts élevés des soins dentaires au Québec, de plus en plus de Québécois se tournent vers l’étranger pour se faire soigner les dents.

Résidente de Québec, Sylvie Beaumont a opté en 2013 pour une visite chez un chirurgien dentiste de San Jose, au Costa Rica. Elle ne regrette rien.

«Je le recommande fortement. La qualité des soins était au rendez-vous, tout comme le service après-vente», a-t-elle indiqué au Journal.

Mme Beaumont dit avoir réalisé d’importantes économies. «On me chargeait 30 000 $ au Québec et ça m’a coûté 8000 $ au Costa Rica», a-t-elle dit.

Au Costa Rica, son dentiste (qui parle l’anglais) possède son propre cabinet dentaire et ne travaille pas pour une clinique internationale où les tarifs sont plus élevés.

Mme Beaumont conseille de bien magasiner son chirurgien-dentiste lorsqu’on décide d’aller à l’étranger, car le type d’implants peut varier d’un pays à l’autre.

«Au Costa Rica, les implants proviennent des États-Unis et ils sont compatibles avec les instruments des dentistes québécois», a-t-elle précisé.

Très recherchés

Le tourisme médical est très en vogue au Québec. L’an dernier, un premier salon du tourisme médical (Destination santé) a été organisé à Montréal.

Au Québec, les dentistes de Cuba et du Mexique sont très recherchés, alors que les frais exigés peuvent représenter jusqu’à 50 % d’économies sur la facture pour un même service au Québec.