/news/green
Navigation

Niveaux d’eau freinés par le froid

La chute du mercure ralentit notamment le ruissellement de la fonte des glaces

Coup d'oeil sur cet article

Alors que plusieurs rivières dans la région de Québec étaient sous surveillance en raison de la pluie et des températures douces des derniers jours, le retour du froid la nuit dernière a contribué à stabiliser le niveau des cours d’eau.

Le mercure a chuté graduellement au cours de la soirée de samedi, ce qui a eu pour effet de freiner le ruissellement de la fonte des glaces, donc le niveau ainsi que le débit des cours d’eau.

À la suite de la quarantaine de millimètres de pluie qu’a reçue Québec jeudi et vendredi, plusieurs rivières de la région de Québec et de Chaudière-Appalaches étaient sous surveillance, dont les rivières Montmorency, Huron et Lorette. Le mercure frôlant les huit degrés contribuait aussi à accélérer le mouvement des glaces sur les plus gros cours d’eau.

Embâcle

Vendredi soir, un embâcle à la hauteur de Saint-Étienne-de-Lauzon a d’ailleurs fait sortir de son lit la rivière Beaurivage, provoquant l’évacuation de huit résidents. Quelques rues dans ce secteur ont également été fermées et ont rouvert progressivement samedi.

Malgré une baisse du débit des cours d’eau, Hydro Météo soutient que certaines rivières vont demeurer sous surveillance ce week-end, dont la rivière Chaudière dans le secteur de Saint-Lambert-de-Lauzon.

«Pour l’instant, les niveaux sont à la baisse, donc ça devrait se stabiliser et diminuer les niveaux pour le début de la semaine, mais il y a toujours possibilité d’embâcles», explique Annie Lagadec, prévisionniste pour l’entreprise de consultants spécialisés en hydrologie.

Retour de l’hiver

Les prochains jours prendront par ailleurs un air plutôt hivernal, alors que les températures glisseront sous les normales de saisons, soit à près de -7 ºC. Rien d’inhabituel, cependant, pour un mois d’avril, rappelle Simon Legault, météorologue chez Environne­ment Canada.

«Ce n’est vraiment pas une situation anormale. Au début d’avril, il y a toujours des soubresauts d’hiver. Cette année, il a l’air de vouloir coller», indique-t-il.

D’autres précipitations importantes sont aussi à prévoir en fin de semaine prochaine et il n’est pas exclu qu’elles puissent tomber sous forme de neige.


♦ Pour consulter la météo, cliquez ici.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.