/slsj
Navigation

Les clients des déneigeurs multiplient les crises et les menaces

Les compagnies doivent composer de plus en plus avec des clients irrespectueux

Des déneigeurs de la région dénoncent le manque de civilité de certains de leurs clients.
photo d’archives, roger gagnon Des déneigeurs de la région dénoncent le manque de civilité de certains de leurs clients.

Coup d'oeil sur cet article

Violence verbale, agressivité et menaces: des déneigeurs privés n’en peuvent plus de se faire crier après par des clients mécontents.

Nathalie Tanguay pourrait raconter des centaines d’histoires de clients qui appellent dans son entreprise pour l’engueuler. Les raisons diffèrent, mais le ton utilisé est trop souvent le même.

«Ils sont souvent enragés, irrespectueux, agressifs et impatients. Ça devient lourd», raconte la conjointe de Robin Morin.

Déneigement Robin Morin, qui fait des affaires depuis plus de 20 ans, se remet en question pour l’avenir.

«Je peux vous dire que je ne continuerais pas comme ça pendant 10 ans», assure Mme Tanguay.

Cette dernière ne comprend pas ce qui s’est passé dans les dernières années pour que le service à la clientèle soit aussi difficile.

«On fait notre possible pour répondre aux demandes des clients, mais on ne fait pas de miracles. Nous n’avions pas de problèmes comme ceux-là avant. Les gens ont la mèche courte, ils sont très exigeants et ils ont la plainte facile», déplore-t-elle.

Menaces

Cet hiver, un client s’est même rendu jusqu’à menacer l’entreprise sur les réseaux sociaux.

«Il a fallu réagir, nous avons une réputation. On ne pouvait pas le laisser faire de la diffamation sur notre dos», ajoute Mme Tanguay.

Pour éviter que cette situation se reproduise l’an prochain, la compagnie a décidé d’ajouter une note sur les contrats de déneigement précisant qu’aucune violence verbale ne sera tolérée.

«Nous n’avons plus le choix, parce que ça n’a pas de sens. Ceux qui nous manquent de respect ne seront plus déneigés», confie-t-elle.

Manque de compréhension

D’autres déneigeurs privés de la région vivent la même problématique et cette année a été pire que les autres.

«Il y a un gros manque de tolérance», précise Guy Tremblay, propriétaire de Déneigement Le Roi Desneiges.

«On doit gérer toutes sortes de tempêtes», illustre Guillaume Larouche, de Déneigement Sergémarc.

Les déneigeurs, qui précisent tout de même que les «clients désagréables» sont une minorité, croient que le problème vient du manque de compréhension des clients. L’expression, «on ne fait pas de miracles» est d’ailleurs revenu dans chacune des conversations.

«Les clients sont exigeants. On ne peut pas être partout en même temps. C’est souvent spectaculaire de voir les crises des gens», conclut Pascal Bouchard, propriétaire d’Ongerneige.

Les derniers hivers

Hiver 2013-2014 :
341 centimètres 
68 jours de neige
 
Hiver 2014-2015 : 
250 centimètres 
57 jours de neige
 
Hiver 2015-2016 : 
309 centimètres
49 jours de neige