/news/health
Navigation

Campagne web de financement pour sauver la clinique SABSA

Isabelle Têtu, infirmière praticienne spécialisée, cofondatrice de la clinique sans médecin SABSA
Photo Le Journal de Québec, Johanne Roy Isabelle Têtu, infirmière praticienne spécialisée, cofondatrice de la clinique sans médecin SABSA

Coup d'oeil sur cet article

La plateforme de sociofinancement La Ruche apporte son soutien à la clinique sans médecin SABSA par une campagne web lancée mercredi pour inciter la population à apporter sa contribution.

L'objectif est de recueillir 250 000 $ afin de sauver cette clinique de proximité de la fermeture, le 1er mai. «Depuis les dernières semaines, nous avons reçu de nombreux témoignages d'appui et cela nous laisse croire que la population est derrière nous. Ce financement nous permettrait de soutenir nos activités quotidiennes, pendant que nos discussions se poursuivent en vue d'obtenir un financement permanent», souligne la cofondatrice de SABSA, Isabelle Têtu, qui est infirmière praticienne spécialisée.

Cette campagne constitue le plus gros projet proposé à ce jour sur la plateforme de sociofinancement de La Ruche. «La Ruche existe pour offrir aux promoteurs un financement alternatif ou encore, aux contributeurs de s'exprimer et à la population de se prendre en main. Les projets sur La Ruche doivent contribuer à la vitalité et au rayonnement de la région de Québec. Les dernières semaines ont prouvé que SABSA répondait à ces critères», indique le directeur général de l'organisme, Jean-Sébastien Noël.

Récompenses

Les citoyens sont invités à faire un don de 5 $ à 2500 $, voire 10 000 $, en fonction des différents forfaits de récompense proposés. Une contribution de 20 $ permet entre autres de participer à une marche silencieuse à la Basse-Ville de Québec, en appui à la clinique SABSA, dont les modalités seront connues ultérieurement.

Les personnes désireuses de prendre part à cette campagne de financement collaboratif peuvent se renseigner sur laruchequebec.com, Sauvons la clinique de proximité de SABSA. Les contributeurs ne courent aucun risque, précise-t-on, puisqu'ils seront débités seulement si l'objectif de financement est atteint.