/travel/destinations
Navigation

Chicago à petit prix

La Gold Coast accueille des plages magnifiques et donne à Chicago des airs de petit paradis avec ses eaux turquoise.
Photo Kathryne Lamontagne La Gold Coast accueille des plages magnifiques et donne à Chicago des airs de petit paradis avec ses eaux turquoise.

Coup d'oeil sur cet article

Ville d’architecture, d’art public, d’espaces verts, de plages et de blues: Chicago envoûte et divertit. Le Journal s’est donné comme mission de passer une semaine dans la troisième plus grande ville des États-Unis en plein cœur de l’été, et ce, sans dépenser une fortune.

Bonne nouvelle pour les économes, c’est à pied que se découvre la ville des vents, en se baladant dans ses immenses parcs, à travers ses différents quartiers et ses imposants immeubles. Le cœur de l’action se déroule dans le Loop, ce secteur ­névralgique nommé ainsi en l’honneur des tracés de métro qui l’entourent telle une boucle.

Prenez le temps de marcher le long de la toute nouvelle River Walk, bordant la Chicago River, qui vous permettra ­d’observer la dizaine de ponts qui la ­surplombe, de vous reposer dans les ­divers espaces disponibles à cet effet et même de siroter un verre.

C’est à pied que se découvrent les artères, les commerces et l’architecture de Chicago, dont le plus beau bâtiment de la ville des vents, le Wrigley Building.
Photo Kathryne Lamontagne
C’est à pied que se découvrent les artères, les commerces et l’architecture de Chicago, dont le plus beau bâtiment de la ville des vents, le Wrigley Building.

Passez par le Michigan Avenue Bridge pour admirer la Trump Tower, le Wrigley ­Building, explorer les bars, commerces et restaurants du quartier River North, en plus de faire du lèche-vitrine sur la ­populaire Magnificient Mile.

Vélo ou métro?

Une escapade s’impose le long du lac Michigan et en bordure de la Gold Coast, où cyclistes, marcheurs, coureurs et même nageurs se donnent quotidiennement rendez-vous. Ses plages, son sable fin et ses eaux teintées de turquoise donnent à cette côte des airs paradisiaques.

Pour une dizaine de dollars par jour, il est possible de louer les bicyclettes de Divvy, un service comparable à Bixi Montréal. Pour rendre l’expérience plus agréable, téléchargez l’application CycleFinder, qui indique les emplacements des multiples stations dispersées dans la ville. Et lancez-vous!

Fatigué? Un trajet unique en métro se fait pour 3 $, alors que la passe illimitée pour une semaine se détaille à une trentaine de dollars. Affamé? Arrêtez-vous à la Pizzeria Uno, au coin des rues Ohio et Wabash. Cet établissement, qui compte des centaines de succursales, ­affirme avoir créé dans les années 1940 la deep dish pizza, une pizza aux airs de quiche cuite au four pendant 45 minutes. Elle est aujourd’hui un incontournable de la gastronomie de Chicago.

CityPass

Pour les friands d’activités touristiques, procurez-vous la CityPass, qui donne un accès économique aux cinq attractions les plus courues de cette grande ville de l’Illinois, tout en vous faisant sauter les files d’attente. Il est ainsi possible notamment de découvrir le Art Institute – nommé meilleur musée du monde sur TripAdvisor – et de grimper au SkyDeck, ces boîtes de verre installées au 103e étage de l’impressionnante tour Willis, en sauvant temps et argent.

Avant de vous lancer dans un tour guidé – tel le Untouchable Tours, qui vous ­amène dans les pas d’Al Capone, à l’ère de la prohibition – ou de vous asseoir dans un quelconque restaurant, une visite sur le site de rabais Groupon – dont le siège social est à Chicago – est obligatoire. Vous y trouverez une panoplie d’offres alléchantes et effectuerez ­d’innombrables économies.

Hébergement

Dernière règle fondamentale pour voyager à petit prix: diminuer les ­dépenses reliées au logement. Tentez d’éviter les grands hôtels, qui sont ­offerts à un coût souvent exorbitant, principalement lors de la haute saison touristique. Deux options s’offrent à vous pour profiter d’un hébergement à prix modique: le condo privé en location ou l’auberge jeunesse.

Attention! Les auberges jeunesse ne sont pas réservées qu’aux jeunes! Certains établissements – dont le Getaway Hostel, près de Lincoln Park – offrent des chambres privées pouvant accueillir ­jusqu’à six personnes, ce qui est idéal pour les couples et les familles. Et oui, c’est propre, même dans la cuisine ­commune et les salles de bain.

 

À propos de Chicago

  • Pour s’y rendre

Des vols directs d’à peine quelques heures sont offerts de l’aéroport ­Pierre-­Elliot-Trudeau, à Montréal, ainsi que de l’aéroport Jean-Lesage, à Québec, pour se rendre aux aéroports O’Hare ou Midway, à Chicago.

Plusieurs compagnies ­aériennes (Porter, Air Canada, United, etc.) offrent ce ­service. Les prix moyens ­varient entre 400 et 600 $, mais il n’est pas rare de ­tomber sur des aubaines et de mettre la main sur des billets à moins de 350 $. Les vols avec escale sont évidemment moins ­dispendieux.

  • Meilleur temps pour y aller

Il est possible de visiter ­Chicago en tout temps.

Afin d’éviter la cohue ­touristique et de profiter du beau temps, il est préférable de s’y rendre au printemps ou à ­l’automne, lorsque les journées sont plus confortables.

L’été, la chaleur et l’humidité peuvent être désagréables.

L’hiver, la neige et les vents sont de la partie.

  • Population | Près de 3 millions d’habitants
  • Monnaie | Dollar américain

 

Quatre activités gratuites à Chicago

Prendre part aux activités des parcs

Chicago regorge de différents parcs dans lesquels se tiennent des activités gratuites pratiquement tous les jours. Téléchargez l’application My Chi Parks pour avoir accès à la programmation complète. Vous aurez droit à des spectacles en plein air, des comedy clubs hilarants et des projections de films... pour zéro dollar.

Aller au zoo

Lincoln Park – le plus grand parc de Chicago, le deuxième plus grand des États-Unis après Central Park, à New York – accueille un zoo entièrement gratuit, où girafes, zèbres, singes et autres animaux se trouvent. Ne sous-estimez pas l’emplacement par sa gratuité: vous passerez des heures à vous y balader. L’endroit est magnifique et agrémenté de jardins.

Profiter de l’art public

Vous marcherez rarement plus que quelques mètres avant de ­tomber sur de l’art public. Le ­Millenium Park, à l’est du centre-ville, regorge de pièces du genre. Il accueille notamment la majestueuse Crown Fountain, l’amphithéâtre naturel Jay Pritzer – une véritable œuvre d’art en soi – et le Cloud Gate, cette bean en acier ­inoxydable qui reflète les ­immeubles avoisinants.

Emblème de Chicago, le Cloud Gate,  
cette bean en acier inoxydable qui 
reflète les immeubles avoisinants, se trouve dans le Millenium Park.
Photo Kathryne Lamontagne
Emblème de Chicago, le Cloud Gate, cette bean en acier inoxydable qui reflète les immeubles avoisinants, se trouve dans le Millenium Park.

Profiter de la plage

La ville des vents cache des dizaines de plages entièrement gratuites où il est possible de se baigner (Hollywood), faire des ­longueurs (Oak Street) ou jouer au volleyball (North Avenue). Avec un peu de volonté, vous pourrez ­observer, au petit matin, le lever du soleil aux abords du lac Michigan.

 

Quatre incontournables à un coût raisonnable

Brunch Gospel au House of Blues

Véritable institution de ­Chicago, le House of Blues offre chaque soir des spectacles et propose un menu intéressant. La représentation du rez-de-chaussée est gratuite si vous arrivez avant 21 h. Plus tard, elle coûtera 10 $. Pour une ­expérience hors du commun, tentez les brunchs gospels du dimanche, comprenant un succulent buffet et une représentation gospel éclatante.

Balade en bateau sur la rivière

Différents tours guidés en bateau sur la Chicago River permettent de découvrir l’histoire architecturale de la ville, ravagée durant trois jours par un grand incendie en 1871. Les départs se font au North Pier, pour une quarantaine de ­dollars. Il est parfois possible d’obtenir des rabais avantageux sur le site de Groupon.

Des tours guidés en bateau sur la Chicago River permettent de découvrir l’histoire architecturale de la ville.
Photo Fotolia
Des tours guidés en bateau sur la Chicago River permettent de découvrir l’histoire architecturale de la ville.

Un match de baseball

Chicago comptant deux équipes de baseball professionnel, un arrêt dans l’un ou l’autre des stades s’impose. Il n’en coûte souvent qu’une ­poignée de dollars pour voir évoluer les Cubs au mythique Wrigley Field, ou les White Sox au US Cellular Field. Il est toujours possible de regarder le match dans les bars à ­proximité, pour éviter de payer le hot-dog 5,75 $...

Du baseball professionnel à petit prix? C’est possible à Chicago, où les billets les moins chers s’envolent pour une poignée de dollars.
Photo Kathryne Lamontagne
Du baseball professionnel à petit prix? C’est possible à Chicago, où les billets les moins chers s’envolent pour une poignée de dollars.

Assister à un spectacle

Ville de musique, de théâtre, de comédie musicale et ­d’improvisation, Chicago se découvre aussi à travers son offre culturelle. Pour un bon spectacle à petits prix, délaissez les grands établissements du Theater District pour vous concentrer sur des plus petites salles comme le Zanie’s, le plus ancien cabaret d’humour de la ville, dans le Old Town.