/news/politics
Navigation

Changements dans la garde rapprochée de PKP

Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau
Photo Le Journal de Québec, Simon Clark Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau

Coup d'oeil sur cet article

Pierre Karl Péladeau procède encore à des changements dans sa garde rapprochée. Le chef péquiste ramène le vétéran Manuel Dionne, qui viendra prêter main-forte à l’équipe de communication de l’opposition officielle, a appris Le Journal.

Apparatchik d’expérience, M. Dionne est un proche du député Bernard Drainville. Il entrera en fonction comme directeur des communications adjoint début mai, nous dit-on.

Dans les rangs péquistes, on espère que cet ajout apportera enfin une ligne directrice claire à l’opposition officielle, «trop souvent désorganisée». Le Parti québécois ne réussit pas à tirer son épingle du jeu malgré les déboires du gouvernement Couillard.

Selon un sondage CROP-La Presse publié jeudi, la domination libérale (33 %) perdure en dépit des controverses éthiques. Plus encore, le PQ baisse dans les intentions de vote (26 %) et se retrouve presque à égalité en seconde place avec la CAQ (25 %) de François Legault.

Influence de Drainville

Mais l’arrivée de Manuel Dionne en laisse certains perplexes, qui y voient un signe que Bernard Drainville cherche à accroître son influence.

Depuis que M. Péladeau a pris les rênes du PQ, l’état-major du Parti a connu un véritable jeu de chaises musicales. Le nouveau chef a fait le ménage dans l’équipe de vétérans, non sans grincements de dents.

Le style de gestion de son directeur de cabinet, l’ancien ministre et ex-journaliste Pierre Duchesne, ne fait toujours pas l’unanimité.

Nombreux départs

Encore récemment, le staff politique péquiste a perdu des joueurs: Antonine Yaccarini et Catherine Fournier. Cette dernière a préféré se consacrer à la course à la chefferie du Bloc québécois, alors que Mme Yaccarini a pris le chemin de la Fédération québécoise des municipalités.

Ces départs s’ajoutent à ceux de Jean-Philippe Rochette et de Simon Berthiaume à la recherche. Sans parler de Sandra Boucher et Simon Lajoie, des collaborateurs de longue date de l’ancien député Stéphane Bédard, qui ont quitté l’aile parlementaire péquiste.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions