/finance/business
Navigation

Hébergement illégal: nouvelle offre à Québec pour rivaliser avec Airbnb

Hébergement illégal: nouvelle offre à Québec pour rivaliser avec Airbnb
Capture d'écran, TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

Il existe une nouvelle option à Québec pour réserver une chambre ou un loft sans recourir à des sites d’hébergement en location tels que Airbnb: Unilofts a vu le jour vendredi dernier et son propriétaire souhaite ainsi trouver une solution durable à un problème qui a fait diminuer ses revenus.

Unilofts propose une douzaine de condos à prix modique près de l’Université Laval. L’un des copropriétaires, Jean-Guy Sylvain, a affirmé à TVA Nouvelles qu'il croit que les touristes seront tentés de choisir cette option qui est conforme aux normes de sécurité et de zonage, en toute légalité.

Cette ouverture bénéficie de la loi 67 du gouvernement du Québec, en vigueur depuis le 15 avril dernier, qui a resserré l’encadrement de l’hébergement touristique.

«À mon avis, ça va montrer aux gens que l’hébergement illégal doit arrêter, a dit Jean-Guy Sylvain à TVA Nouvelles. Je suis content qu’un règlement du gouvernement soit passé. Justement, les gens feront comme nous autres et loueront leurs chambres légalement.»

Jean-Guy Sylvain est également propriétaire du Concorde à Québec. Il souhaite ainsi regagner une part de ses revenus grugée par les clients illégaux de Airbnb à Québec.

L’association des hôteliers se réjouit de cette initiative. Elle compte ouvrir d’autres établissements comme celui-ci au cours des prochains mois.