/finance
Navigation

Leclerc acquiert le terrain le plus cher de la Capitale-Nationale

Le président du Groupe, Denis Leclerc, a quant à lui mis la main sur la portion résidentielle du terrain, où tout porte à croire qu’il fera construire une luxueuse résidence.
Photo Journal de Québec, Stevens LeBlanc Le président du Groupe, Denis Leclerc, a quant à lui mis la main sur la portion résidentielle du terrain, où tout porte à croire qu’il fera construire une luxueuse résidence.

Coup d'oeil sur cet article

La famille Leclerc vient de débourser pas moins de 1,45 million de dollars afin d’acquérir le terrain le plus dispendieux de la Capitale-Nationale.

Situé à Saint-Augustin-de-Desmaures, le lot intime et sans voisin combine un volet agricole et un autre résidentiel. «C’est un terrain de presque 8 million de pieds carrés avec une vue de fou sur le fleuve St-Laurent. C’est inimaginable comment c’est un beau terrain. Il y en a pas beaucoup des comme ça, sur lesquels ont peut construire demain matin», expose Martin Dostie, de Sotheby’s, qui a piloté la transaction.

C’est le président du Groupe Biscuits Leclerc, Denis Leclerc, qui a mis la main sur la portion résidentielle du terrain, où il compte faire construire sa prochaine résidence. Celui qui demeure aux Etats-Unis depuis 12 ans – où l’entreprise familiale possède et opère trois usines – compte profiter de cette occasion pour revenir vivre au Québec.

«J’ai un lot d’un acre sur lequel je peux construire une maison. C’est une petite parcelle, sur laquelle il y a déjà une vieille maison. Il y a une fondation qui est là que je suis obligé d’utiliser et on va bâtir une maison là-dessus. Mais je n’utiliserai pas 7 millions de pieds carrés pour me faire un domaine!», lance en riant M. Leclerc, joint par téléphone en Pennsylvanie, mardi après-midi.

Le président du Groupe, Denis Leclerc, a quant à lui mis la main sur la portion résidentielle du terrain, où tout porte à croire qu’il fera construire une luxueuse résidence.
Courtoisie

 

Terre agricole

La portion agricole a quant à elle été acquise par Leclerc Agriculture, division du Groupe Biscuits Leclerc, qui exploite actuellement des terres à l’Ancienne-Lorette, à Saint-Augustin-de-Desmaures et sur l’île d’Orléans.

«C’est un investissement. La terre sera opérée agricole, on va probablement cultiver de l’avoine. Ça fait déjà plusieurs années qu’on fait ça, on développe la portion agriculture. Toute la production de nos vergers est utilisée par l’entreprise, c’est pareil pour les autres terres agricoles», poursuit M. Leclerc.

Notons que le terrain appartenait jusqu’ici à la compagnie de gestion JL Lamonde Inc, propriété de Dominique Lamonde. «C’était le propriétaire d’une grosse compagnie dans le parc de St-Augustin. Il a fait fortune, il avait ce terrain-là. Il ne vit plus au Canada, c’était sa dernière propriété canadienne. Il vit maintenant dans les Caraïbes», précise le courtier immobilier.

Le prix affiché du terrain était de 1, 695 millions de dollars. Il était en vente depuis un an et demi.