/sports/football/rougeetor
Navigation

Philippe Gagnon dans le top 10 des espoirs de la LCF

Le garde du Rouge et Or espère être repêché en première ronde en mai

Le garde Philippe Gagnon peut espérer être choisi en première ronde du repêchage de la LCF.
Photo Le Journal de Québec, Jean-François Desgagnés Le garde Philippe Gagnon peut espérer être choisi en première ronde du repêchage de la LCF.

Coup d'oeil sur cet article

Philippe Gagnon perce le top 10 des 20 plus beaux espoirs en prévision du repêchage de la LCF pour la première fois.

Le garde étoile du Rouge et Or de l’Université Laval pointe au 9e rang du classement publié mardi par la Centrale de recrutement de la LCF. Il s’agit d’un bond de quatre places pour Gagnon qui se retrouvait au 13e rang lors du précédent relevé en décembre.

Gagnon avait fait écarquiller des yeux au camp d’évaluation de la LCF du 11 au 13 mars à Toronto en dominant l’épreuve du développé-couché. Il a soulevé la barre de 225 livres à 40 reprises pour réaliser un record personnel et la troisième meilleure performance dans l’histoire de l’événement.

«Je suis content de me retrouver dans le top 10, a indiqué Gagnon. C’est signe que j’ai fait de bonnes choses au camp d’évaluation et que les recruteurs ont vu des choses intéressantes sur mon film. Je suis content, mais ce n’est pas un indicateur de la longueur de la carrière d’un joueur. Quant à ma performance au développé-couché, mon résultat n’a pas nui dans mon classement, mais je ne connais pas les facteurs qui ont influencé les voteurs.»

Marque de confiance

Maintenant qu’il s’est hissé dans le top 10, Gagnon espère-t-il entendre son nom en première ronde lors du repêchage du 10 mai? «J’aimerais vraiment ça, a-t-il confié, et ça démontrerait une belle marque de confiance d’une équipe, d’utiliser son premier choix pour me sélectionner. Ce n’est toutefois pas un objectif parce que je ne peux rien faire d’ici au repêchage. Ce n’est plus entre mes mains.»

Charles Vaillancourt, lui, n’a pas bougé. Le garde du Rouge et Or occupe toujours le 6e rang.

«Même si j’aurais aimé être le premier joueur de ligne offensive, je suis vraiment content de mon classement, a-t-il indiqué lors de la conférence téléphonique de la LCF. Tout peut changer d’ici au repêchage.»

Autres québécois

Le bloqueur lavallois Jason Lauzon-Séguin est passé de la 14e à la 17e position. On retrouve trois autres Québécois parmi les 20 plus beaux espoirs. Il s’agit du joueur de ligne défensive Mehdi Abdesmad, des Eagles de Boston College, au troisième rang, un gain d’une position; ainsi que les demis défensifs Anthony Thompson, des Salukis de Southern d’Illinois, qui n’a pas bougé de la 15e position; et Élie Bouka, des Dinos de Calgary, qui est passé de la 16e à la 18e place.

Quant au receveur Brian Jones, des Axemen d’Acadia, il a réussi le bond le plus impressionnant, passant de la 18e à la 10e position. Son nom était sur toutes les lèvres au camp d’évaluation dans la Ville reine.