/misc
Navigation

Pourquoi SAGIR coûtera 1,2 G$ et pas 570 M$

Bordel SAGIR
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Réagissant à notre reportage, le nouveau président du Conseil du trésor, Carlos Leitao, a martelé mercredi que le projet SAGIR allait coûter 570 M$ et pas 1,2 G$.

Les partis d’opposition ont posé des questions simples. Le coût sera de 570 M$ ou 1,2 G$ ?

« Question simple, réponse très simple, c’est 570 M$, point à la ligne !», a-t-il répondu.

Voici, à l’aide documents fournis par le gouvernement, comment notre Bureau d’enquête en est donc arrivé au coût de 1,2 G$.

  • Coûts non récurrents qu’on arrondit à 570 M$
  • Coûts récurrents, entre 2006 et 2016 : 525 M$. Au total, on est rendu à 1,095 G$
  • Le projet GIRES, l’ancêtre de SAGIR, a été abandonné au début des années 2000. Une partie a été récupérée dans SAGIR, mais 134,7 M$ se sont envolés en fumée. On est donc rendu à 1,232 G$.
  • SAGIR repose sur un progiciel Oracle, dont la version doit être remplacé. Cette opération va coûter près de 50 M$. Ce montant n’est pas confirmé par le gouvernement qui ne cache toutefois pas que cette mise à niveau coûtera plusieurs millions $. C’est une source de notre Bureau d’enquête qui nous a communiqué le montant de 50 M$.

Au total, on est rendu à 1,282 G$