/news/consumer
Navigation

Le maire appuie l’homme d’affaires Peter Simons

Coup d'oeil sur cet article

Le conseil municipal de Québec fera tout en son pouvoir pour aider Peter Simons dans sa croisade contre la concurrence déloyale du commerce en ligne.

En mars, le président-directeur général de Simons, Peter Simons, lançait un cri du cœur contre la concurrence qu’apporte cette forme de commerce.

Il déplorait un manque à gagner de 137 millions de dollars de taxes non perçues lors des achats transfrontaliers sur internet et plus de 40 millions dans le contexte d’achats faits ailleurs au pays.

« Il a totalement raison »

Selon Régis Labeaume, c’est un des principaux problèmes auxquels sont confrontés les commerçants. «Toutes les ventes en ligne ne sont pas taxées. Peter Simons a totalement raison. On l’appuie absolument. Et, à un moment donné, il faudra peut-être avoir des solutions ici pour inciter le gouvernement à mettre des mesures en place pour que ceux qui vendent par internet paient des taxes comme tout le monde. Parce que ceux qui vendent par internet, ils font livrer leurs colis en empruntant les rues de Québec.»

Le maire a indiqué que le conseil municipal allait discuter de la possibilité d’appuyer «concrètement» M. Simons.