/news/currentevents
Navigation

La pluie est leur seul espoir

L’étendue des feux de forêt est si vaste que les efforts des autorités ne parviendront pas à les éteindre

CANADA-WILDFIRE/FORTMCMURRAY
Photo REUTERS Un agent de la GRC inspecte un quartier ravagé de Fort McMurray. Le dernier décompte fait état de 1600 structures détruites.

Coup d'oeil sur cet article

Les vents ont attisé les feux à Fort McMurray. En 24 heures, la superficie des terres brûlées s’est multipliée par dix. Impuissante, l’Alberta se résout à attendre la pluie... qui tarde à venir.

Le feu s’étend maintenant sur plus de 85 000 hectares, ce qui représente quatre fois la superficie totale qui a brûlé dans toute la province en 2014, selon les données du gouvernement provincial disponibles au moment d’écrire ces lignes.

L’ampleur de la catastrophe est telle que les autorités ne pouvaient dire avec exactitude combien de personnes ont été évacuées. Selon le dernier décompte, ils sont plus de 88 000, mais plusieurs ont fui par leur propre moyen chez leurs proches, a expliqué la première ministre de la province, Rachel Notley, hier.

Rachel Notley, Première ministre
Photo courtoisie
Rachel Notley, Première ministre

Il est aussi difficile d’évaluer la destruction des structures puisque le brasier empêche les pompiers de s’approcher de certains secteurs. Les chiffres de mercredi faisaient état d’au moins 1600 maisons détruites.

Vents préoccupants

Heureusement, la catastrophe n’a pas fait de victimes. Toutefois, deux personnes ont trouvé la mort mercredi dans une collision de voitures, mais on ne sait toujours pas si elle est reliée au feu.

Le brasier n’est cependant pas près de s’éteindre. En raison des forts vents du nord, l’incendie s’est propagé au sud-est de la ville, hier.

Chad Morrison, responsable de la gestion des feux de forêt au ministère de l’Agriculture et des Forêts de la province, s’attend à ce que les flammes ravagent de plus belle la région au cours des prochains jours. La météo demeure une grande préoccupation, a-t-il dit.

Pas de pluie pour l’instant

Après trois jours de travail acharné, un constat s’impose: les pompiers ne réussiront pas à éteindre le feu.

«Soyons francs, les avions-citernes ne réussiront pas à éteindre le feu», a-t-il déclaré lors d’un point de presse. Ne reste plus qu’à espérer qu’il pleuve. Or les prévisions les plus optimistes d’Environnement Canada ne laissent pas entrevoir de possibles averses avant dimanche.

Une interdiction de faire des feux de camp a été émise pour toute la province.

Le gouvernement fédéral égalera chaque dollar en dons versés par la population à la Croix-Rouge pour venir en aide aux victimes. Le premier ministre Justin Trudeau n’a pas précisé si Ottawa entendait mettre un plafond ou une limite dans le temps à son offre.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.