/news/politics
Navigation

Martine Ouellet se dissocie de la position du PQ

Martine Ouellet
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

La députée Martine Ouellet se dissocie de la position du Parti québécois sur le projet Anticosti.

Dans un plan économique présenté lundi, la députée de Vachon n’y va pas par quatre chemins pour dénoncer l’exploitation des hydrocarbures sur l’île du golfe du Saint-Laurent. «La rentabilité n’est tout simplement pas au rendez-vous. Économiquement, c’est un projet qui ne tient pas la route», écrit-elle dans un document intitulé Climat Québec 2030.

Ex-ministre

Mme Ouellet était pourtant ministre des Ressources naturelles dans le gouvernement Marois, qui a signé un contrat avec Pétrolia, Corridor Resources et Maurel & Prom pour confirmer le potentiel pétrolier et gazier d’Anticosti.

Au bureau de la députée, on précise que cette position n’est pas défendue par le PQ. «C’est un document de préparation au Congrès du parti de 2017», précise son porte-parole, Patrick Ney.

Plus tôt cette année, Martine Ouellet s’était absentée d’un vote à l’Assemblée nationale demandant au gouvernement Couillard de respecter son engagement contractuel avec les pétrolières.