/news/transports
Navigation

Laurent Proulx appuie Uber

conseil municipale, Laurent Proulx, Suzanne Verreault
Photo d'archives, Le Journal de Québec Laurent Proulx

Coup d'oeil sur cet article

Le conseiller Laurent Proulx, membre de la Commission des jeunes élus et élues de l'UMQ, appuie ouvertement la multinationale Uber et demande au gouvernement de suspendre le projet de loi 100 du ministre Jacques Daoust.

La Commission des jeunes élus et élues de l'UMQ a adopté une résolution proposée par Laurent Proulx, appuyée par Émile Grenon Gilbert: «Que l'Assemblée générale des jeunes élus et élues recommande au C.A. de l'UMQ de demander au gouvernement du Québec de SUSPENDRE le projet de loi 100 sur l'industrie du taxi.»

Cette assemblée était ouverte à tous les élus âgés de moins de 35 ans dont la municipalité est membre de l’UMQ.

Les jeunes élus exigent de tenir des consultations, notamment auprès des jeunes et de leurs représentants, en vue d'en arriver à une solution équitable qui permettra à tous les acteurs de la mobilité durable d'exister, afin de garder les municipalités du Québec sur la voie de l'innovation.

La Commission demande aussi à la ministre chargée de l'innovation de procéder à la création d'un comité permanent d'étude des nouvelles technologies dans le domaine de l'économie du partage.

Cet hiver, Régis Labeaume a rappelé à l’ordre son conseiller Laurent Proulx après que celui-ci eut tenu sur Facebook des propos controversés au sujet du conflit israélo-palestinien.

Laurent Proulx est devenu, lors du conflit étudiant de 2012, l’une des figures de proue des carrés verts, ces étudiants opposés à la grève.