/lifestyle/health
Navigation

La tendinite du printemps

Woman with pain in shoulder on the nature
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Maryse est une femme dans la cinquantaine très active et très dynamique. Elle adore le travail à l’extérieur sur son terrain. Elle fait du râtelage, du jardinage, laboure la terre et transporte de lourds sacs de terre et d’engrais avec ardeur. Elle se permet même de décaper de vieux meubles, ce qui exige de nombreux mouvements répétés des bras. Tout ça est bien agréable et ce sont des activités ludiques pour Maryse, mais depuis quelques semaines, elle ressent une forte douleur intermittente à l’épaule gauche.

Récemment, elle me racontait que sa douleur était très présente en début d’activité pour s’estomper ensuite une fois son articulation bien réchauffée. Cette douleur revenait ensuite la hanter le soir, même si elle ne bougeait pas.

À la lumière des explications fournies par Maryse, il se peut que les nombreux mouvements répétés et le travail en force aient déclenché des tendinites à son épaule.

La tendinite est une irritation de l’un des nombreux tendons du corps humain. Le muscle se termine par un tendon qui vient s‘attacher sur une partie osseuse vous permettant d’effectuer des mouvements. À l’épaule, de nombreux tendons travaillent en synergie pour vous permettre une mobilité dans tous les sens. Fréquemment à l’épaule, les tendons sus-épineux et sous-scapulaires sont irrités ou enflammés. C’est alors qu’on peut parler de tendinites.

À mon avis, la tendinite est souvent le symptôme d’un frottement répété des tendons de l’épaule par manque d’espace. Par exemple, le nageur de longue distance, en répétant des milliers de fois des mouvements de l’épaule à l’entraînement, peut développer une tendinite du sus-épineux.

TENDINITE CALCIFIÉE

À l’occasion et vus sur des clichés radiologiques, nous observons de petits dépôts de calcium autour des tendons de l’épaule. On en ignore encore la cause exacte, mais ces petites roches calcaires viennent augmenter les frottements et l’inflammation. En physiothérapie, certains appareils d’électrothérapie, comme les ultrasons, peuvent aider à faire fondre les dépôts détestables.

CONSULTATION

La douleur de notre jardinière ne s’estompant pas, elle décide de venir consulter en cabinet privé de physiothérapie. Le professionnel confirme une tendinite du sus-épineux. Après lui avoir bien expliqué la cause de son problème, il exhorte Maryse à diminuer ses activités intenses pour laisser diminuer le niveau inflammatoire.

Avec l’aide d’un arsenal imposant d’appareils d’électrothérapie et de thérapie manuelle de dégagement, le physiothérapeute aide Maryse à reprendre progressivement les activités qu’elle adore. Advenant des récidives, une radiographie de son épaule pourra être conseillée pour vérifier la présence de dépôts calcaires.

Dans la cinquantaine, Maryse sait maintenant qu’elle doit doser ses efforts et se faire aider de son entourage...

COMMENTAIRES

De nombreux commentaires ont surgi à la suite de l’article Le bon grain et l’ivraie. Je dénonçais alors autant les quelques cas de travailleurs qui pouvaient abuser du système que les professionnels ou les cliniques qui avaient des intérêts financiers à prolonger indûment les traitements de rééducation. Dans les deux cas, certains individus ou groupes se sont montrés offusqués et ont répondu férocement!

Et bien! Si le chapeau ne vous fait pas, ne le portez pas ou l’inverse...