/opinion/columnists
Navigation

Couronnez Alexandre!

Coup d'oeil sur cet article

Si on me dit à l’avance comment se termine un match de hockey, il y a de bonnes chances que je ne le regarde pas. Le PQ devrait se servir de ce raisonnement pour couper court à sa course à la chefferie et couronner Alexandre Cloutier dans les plus brefs délais.

Le kid du coin a offert toute une démonstration de force lors du lancement de sa campagne vendredi. Les vétérans du parti étaient derrière lui pour la photo de départ en direct du Lac. On dit que l’establishment du PQ lui donne également son vote. On connaît déjà le score. À quoi bon jouer la game?

UNE COURSE : POURQUOI FAIRE ?

Le Parti québécois ne peut pas se payer le luxe de se perdre dans les interminables dédales d’une autre course à la chefferie. Tous les points de vue ont été exprimés il n’y a même pas deux ans lorsque Pierre Karl a plongé. Alexandre y était, Véronique juste derrière. On connaît déjà le discours enverdant de Martine. Bernard va sauter son tour. Alors, qu’est-ce qu’on attend pour un couronnement?

Sinon quoi? Des mois de débats ennuyeux où tous les aspirants-chefs lancent leurs lignes de presse à l’eau... Des candidats qui évitent soigneusement de se prononcer sur un référendum, mais pas trop... Un combat de boxe comme Yvon Michel les aime, où personne ne frappe et où les pugilistes sont sur la défensive. Sérieux, comme dirait un autre Yvon (Deschamps, celui-là): qu’ossa donne?

LE GOUVERNEMENT DE PHILIPPE

Couillard est complètement perdu depuis le début de 2016. Des projets de loi controversés sur Uber, sur le pacte fiscal, sur la liberté d’expression. Philippe Couillard a perdu le nord et la popularité de son gouvernement en souffre. La CAQ va sûrement sauter sur toutes les occasions pour devenir l’opposition officieuse. Vous allez me dire que, dans cette situation, les péquistes ont le temps de sacrifier plusieurs mois de joute électorale pour se dévorer mollement entre eux?

Et je n’écris pas ça pour être méchant, mais moins longtemps Sylvain Gau­dreault sera le chef du parti, mieux ce sera. Si vous ne me croyez pas, allez écouter son manque total de vigueur à l’Assemblée nationale cette semaine. Gaudreault a flambé sa première question à... offrir son aide au premier ministre sur le dossier de la langue! Ouf. Le chef intérimaire aurait tout intérêt à passer rapidement les pouvoirs à un leader véritable ou du moins à celui que les péquistes voient comme leur porte-flambeau.

ALEA JACTA EST

Je pense que l’objectif du clan d’Alexan­dre Cloutier était clair: imposer une image forte et unie pour forcer le ralliement. Véronique Hivon et ses partisans subiront beaucoup de pression dans la prochaine semaine. Mon collè­gue Claude Villeneuve me faisait remar­quer que tous les chefs péquistes couronnés sont devenus des premiers ministres. Il y a des statistiques qui sont dures à ignorer.

Chers amis péquistes, épargnez-vous une course. Soignez les egos, ménagez les aspirations personnelles et donnez les commandes à Alexandre Cloutier au plus vite. Les jeux sont faits, bas les masques, qu’on en finisse.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.