/news/politics
Navigation

18 choses à savoir sur les irrégularités au ministère des Transports

caucus liberal
Simon Clark/Agence QMI L'ancien ministre des Transports, Robert Poëti, a informé son successeur Jacques Daoust et le chef de cabinet du premier ministre d'irrégularités au MTQ.

Coup d'oeil sur cet article

Les allégations de manoeuvres douteuses au ministère des Transports ont ébranlé l’administration Couillard qui ont fait rouler deux têtes. Cette situation de crise a aussi forcé la création d’un Bureau de l’inspecteur général, afin de «conserver la confiance des citoyens envers les institutions».

Voici la situation décortiquée

#1 Suite aux révélations de la commission Charbonneau quant à des irrégularités dans la gestion des contrats du ministère des Transports, l’ancien policier et ministre des Transports nouvellement élu, Robert Poëti, a demandé, en 2014, à une ancienne agente de renseignements de l’Unité anticollusion du MTQ, Annie Trudel, d’enquêter.

#2 L’un des premiers rapports rendus par Mme Trudel révélait qu’un changement de structure avait amené des employés à évaluer leur propre patron sur la conformité de projets ou de contrats. Cette façon de faire aurait entraîné de l’intimidation au sein des directions territoriales. Un employé se serait fait dire: “N’oublie pas que c’est moi qui approuve tes vacances, alors il y a besoin de ne pas y avoir de non-conformité dans mes projets.” Un autre se serait fait dire: “Si tu veux, je vais te faire une belle lettre de recommandation pour que tu te trouves une job ailleurs”, rapporte le journaliste Louis Lacroix dans un article-choc publié mardi dans L’actualité.»

#3 Les observations d’Annie Trudel avaient amené Poëti à commander un rapport d’enquête à sa sous-ministre, Dominique Savoie, document qu’il n’a jamais reçu.

#4 Suite à un remaniement ministériel le 28 janvier dernier, M. Poëti a été évincé du Conseil des ministres.

caucus liberal
Simon Clark/Agence QMI

#5 Le 4 avril, Annie Trudel a envoyé une lettre au chef de cabinet du successeur de Poëti, Jacques Daoust, afin de l’informer que la direction du MTQ avait tenté de saboter son travail.

#6 Le ministre Daoust a envoyé le dossier d’enquête de Mme Trudel à l’UPAC mais n’a pas informé le premier ministre.

#7 Le 27 avril dernier, Robert Poëti a envoyé une lettre à son successeur, Jacques Daoust pour le prévenir des irrégularités qu’il avait observées soit de l’intimidation sur les vérificateurs chargés d’analyser la conformité de certains contrats en région, des contrats fractionnés pour qu’ils puissent être accordés à d’anciens employés de gré à gré et des redditions de compte insuffisantes.

#8 Le nouveau ministre Jacques Daoust dit avoir bien reçu les notes de son prédécesseur, mais a indiqué vouloir être «très prudent» et faire sa propre analyse.

#9 Le 28 avril, M. Poëti a rencontré le chef de cabinet du premier ministre, Jean-Louis Dufresne afin de lui expliquer la situation. Les informations ont ensuite été transmises au secrétaire général du conseil exécutif, Roberto Iglesias.

caucus liberal
Simon Clark/Agence QMI

#10 Le premier ministre Philippe Couillard a avoué jeudi avoir été tenu dans l’ignorance par son entourage sur l’existence de cette situation au ministère des Transports.

#11 Selon L’actualité, des employés du ministère auraient porté plainte à l’Unité permanente anticorruption, mais la haute direction de l’UPAC aurait refusé d’enquêter. 10 plaintes auraient été déposées.

#12 D’ex-employés du MTQ aurait dénoncé l’existence d’un système de comptabilité opaque qui permettrait de camoufler des dépassements de coûts dans les grands projets du ministère grâce à la dissémination d’informations dans cinq bases de données différentes qui ne sont pas reliées entre elles, des manoeuvres connues par la sous-ministre, rapporte l’actualité.

#13 Mercredi, la sous-ministre des Transports a dû s’expliquer lors d’un interrogatoire de trois heures de la part de députés de tous les partis en commission parlementaire. Elle a nié en bloc les allégations de manoeuvre douteuses qui auraient cours à son ministère.

caucus liberal
Simon Clark/Agence QMI

#14 Jeudi matin, le 98,5 FM à Montréal a publié la lettre de démission d’Annie Trudel, l’analyste indépendante qui avait été embauchée par Robert Poëti pour enquêter sur le MTQ. Elle affirme dans sa missive que le ministère a «constamment» tenté de lui «mettre des bâtons dans les roues».

#15 Suite aux révélations d’Annie Trudeau et puisqu’elle est soupçonnée d’avoir entravé des enquêtes sur l’octroi des contrats au MTQ, la sous-ministre Dominique Savoie a été démise de ses fonctions jeudi. Le chef de cabinet du ministre Jacques Daoust, Pierre Ouellet a également perdu son emploi.

#16 Selon le premier ministre Philippe Couillard, la lettre d’Annie Trudel a changé la donne et a rendu inévitable les départs de Dominique Savoie et Pierre Ouellet.

#17 Philippe Couillard a ensuite annoncé la création d’un poste d’inspecteur général au MTQ pour enquêter sur l’octroi des contrats.

#18 La sous-ministre Dominique Savoie a été remplacée par l’actuel sous-ministre de la Sécurité publique, Denis Marsolais.