/opinion/blogs
Navigation

Dérive

Rita de Santis
STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Un autre œil au beurre libéral. Les bêtises éructées par la ministre de Santis sont un commentaire sur le jugement de Philippe Couillard. C’est le premier ministre qui forme son cabinet, c’est lui qui juge de l’aptitude de celles et ceux qu’il nomme.

Ah l’émotion...

Et c’est la population qui endure les inepties et les incompétent(e)s. La députée de Bourassa-Sauvé en est une magistrale illustration. Pensez-y un peu: elle est ministre entre autres de la Réforme des institutions démocratiques. Elle a à ce titre déjà mentionné que c’est des peanuts pour un ministre de récolter 150 000 $ par année. Ça va être beau comme réforme! Puis, elle a étalé encore plus son subtil jugement vendredi dans un colloque sur l’exclusion sociale à Montréal-Nord, dans sa circonscription. Elle a raconté les obstacles rencontrés par la jeune immigrante qu’elle était, comme la fois, c’est arrivé seulement une fois, a-t-elle précisé plus tard, mais un jour: «Ma maîtresse m’a dit: ma chérie, tu ne vas jamais réussir dans la vie, tu parles avec un accent italien. Toute personne qui parlerait à un enfant comme elle m’a parlé devrait être tuée, massacrée, jetée je ne sais pas où». Convenons que la «maîtresse» a dit une grosse niaiserie il y a quasi un demi-siècle, mais la peine capitale? L’exécution après un procès sommaire? Tuer, massacrer, jeter? Sniff, sniff, Mme de Santis a expliqué plus tard que, ben voyons donc, faire de la peine aux enfants, c’est vraiment pas fin et ça la rend toujours très émotive... et, ouin, ouin, je m’excuse, mais il faut dénoncer quiconque brise le rêve des enfants. Donc, je m’excuse de m’être mise dans le pétrin, mais j’avais raison sur le fond.

Le boss?

Le premier ministre, dont le ton est le plus souvent irréprochable, à mes oreilles, a déjà demandé à ses ministres de ne pas tenir de propos que lui-même ne tiendrait pas, sinon... Sinon quoi? 

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.