/finance/business
Navigation

PUR Vodka: les ingrédients du succès

Nicolas Duvernois, fondateur de PUR Vodka, estime que le Québec a tous les atouts nécessaires pour devenir un leader mondial dans la production de spiritueux.
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS Nicolas Duvernois, fondateur de PUR Vodka, estime que le Québec a tous les atouts nécessaires pour devenir un leader mondial dans la production de spiritueux.

Coup d'oeil sur cet article

L’homme de passion derrière PUR Vodka, Nicolas Duvernois, agrandit son terrain de jeu en lançant sur le marché un gin dont le nom n’est pas le fruit du hasard.

«Je ne lance pas un produit parce que c’est à la mode. J’ai pris mon temps, car je voulais trouver la recette parfaite pour créer une histoire d’amour. Le produit porte bien son nom», a partagé le président de PUR Vodka.

Commercialisé depuis peu de temps sous le nom Romeo’s gin, ce nouveau spiritueux québécois contient des saveurs de genièvre, concombre, aneth, lavande, amande et citron.

«On a tout essayé. Avec PUR Vodka, je cherchais la pureté et avec le gin, je voulais la fraîcheur, mais ça goûte quoi la fraîcheur?»

Le déclic s’est produit sur une terrasse lorsque la conjointe de M. Duvernois, alors enceinte jusqu’aux oreilles, a commandé une soupe froide aux concombres. Il n’en fallait pas plus pour mettre au point la fameuse recette.

«La fraîcheur pour moi, ce sont les premières semaines de mai où l’on recommence à naître. Être à l’affût, c’est ça aussi l’entrepreneuriat. C’est fou ce qu’une simple soupe peut générer comme idées.»

Pendant la prochaine année, M. Duvernois et son associé, Christopher Lecky, prévoient produire 100 000 bouteilles de gin et 250 000 bouteilles de vodka. D’ailleurs, la production de PUR Vodka dépasse toutes les prévisions. La croissance des ventes a atteint 75 % l’an dernier.

« La barre est haute »

«La barre est haute. Lancer un nouveau produit, c’est toujours un risque. On a la meilleure vodka au monde. On ne peut pas avoir le pire gin!» dit-il en s’amusant.

Lorsqu’ils ont lancé PUR Vodka, en 2009, les deux associés avaient la planète tout entière dans leur mire. Depuis, ils ont revu leur stratégie pour prioriser certains marchés comme le Canada et les États-Unis, où il se vend près de 1,2 milliard de bouteilles de vodka par année.

«Les lois pour l’exportation sont très complexes. Je veux d’abord me concentrer sur les marchés qu’on connaît déjà. D’autant plus que la demande est là.»

En 2014-2015, le gin a connu une progression des ventes de 4,5 % à la Société des alcools du Québec (SAQ).

«Je ne veux pas vendre pour vendre. Je veux faire de la qualité. Même dans les années où c’était difficile, c’était mon approche», a poursuivi M. Duvernois.

Double médaille d’or

Avant même d’arriver sur les tablettes, le Romeo’s gin a remporté une double médaille d’or au San Francisco World Spirits Competition, en février dernier.

À moult reprises, M. Duvernois a raconté son parcours, source d’inspiration. Pendant qu’il développait PUR Vodka le jour, il nettoyait les planchers à l’hôpital Sainte-Justine la nuit.

Pas surprenant qu’il ait développé une vision «philosophique» du milieu des affaires, car être entrepreneur, selon lui, ce n’est pas seulement créer de la richesse pour une société, mais c’est aussi représenter une source de fierté collective.

Enfin, 10 % des profits découlant de la vente de gin iront à la Fondation Romeo pour soutenir les artistes.


UNE DE NOS MEILLEURES DÉCISIONS
 
«Écouter notre instinct, Christopher et moi, en refusant le premier partenaire d’affaires qui nous a été présenté. On ne le sentait pas. Quelques mois après, on a trouvé un associé de rêve.»
 
UNE DE NOS PIRES DÉCISIONS
 
«Développer l’image de marque d’un produit quand tu es passionné par celui-ci, c’est très complexe. Avec PUR Vodka, on a eu beaucoup de défis. On n’avait pas d’argent, mais la meilleure décision aurait été de déléguer.»
 
UN CONSEIL AUX JEUNES ENTREPRENEURS
 
«Il faut être passionné par ce que l’on fait. Le monde a besoin de rêver aujourd’hui. On veut consommer différemment. On veut raconter une histoire. La passion donne ça. Elle nous incite à découvrir toutes sortes d’avenues.»
 
 

La compagnie

PUR Vodka
  • Actionnaires principaux: Nicolas Duvernois (président) et Christopher Lecky (vice-président)
  • Siège social: Montréal (le site de production est à Rougemont)
  • Nombre d’employés: 40