/sports/fighting
Navigation

Le préparateur physique de Bute dit ne rien avoir à se reprocher

Angel Heredia soutient que Badou Jack a consommé les mêmes suppléments fournis à Lucian Bute. «Pourtant, un d’eux est contrôlé positif, mais pas l’autre», 
s’insurge-t-il.
Photo d'archives Angel Heredia soutient que Badou Jack a consommé les mêmes suppléments fournis à Lucian Bute. «Pourtant, un d’eux est contrôlé positif, mais pas l’autre», s’insurge-t-il.

Coup d'oeil sur cet article

Angel Heredia en avait long à dire, samedi soir, à la suite des accusations de dopage qui pèse sur le boxeur Lucian Bute.

Le préparateur physique du pugiliste montréalais d’origine roumaine s’est confié pour la première fois dans une entrevue accordée à la chaîne TVA Sports et en a profité pour mettre les points sur les i.

En fait, c’est surtout des interrogations qui ponctuaient son discours.

«Ce que je trouve vraiment étrange, c’est que Badou Jack a consommé les mêmes suppléments que j’ai fournis à Lucian. Pourtant, un d’eux est contrôlé positif, mais pas l’autre, s’est insurgé Heredia.

«Par ailleurs, je tiens à préciser que les suppléments que Bute a consommés pour ce combat (contre Jack le 30 avril dernier, ndlr), il les avait aussi pris pour le précédent et celui d’avant.»

En réalité, Heredia s’est occupé de la préparation physique de Bute et de Jack simultanément. C’est pourquoi il comprend et digère mal qu’un de ses deux protégés soit dans l’eau chaude.

Il considère d’autant plus incroyable que Bute ait volontairement utilisé des substances contre-indiquées étant donné sa situation.

«Il (Bute) ne m’a jamais rien demandé d’illégal, a lancé Heredia. Je trouve ça stupide de penser qu’un gars qui ne lui reste que quelques combats à disputer et qui a connu une carrière de 20 ans en étant propre ait pu faire une telle chose. Je ne comprends juste pas comment une personne pourrait faire cela.»

Réputation impeccable

Le boxeur de 36 avait lui-même soulevé la question plus tôt cette semaine, se demandant pourquoi il commencerait à se doper à son âge.

Ce dernier n’a d’ailleurs jamais voulu montrer du doigt son préparateur physique. Néanmoins, celui-ci se retrouve tout de même sous les projecteurs.

«La seule chose qui m’énerve c’est que ma réputation a toujours été impeccable. Ce qu’il faut comprendre, c’est que je n’étais pas physiquement présent pour lui donner des suppléments, a souligné Heredia.

«Même si je lui fournis une liste de suppléments à prendre, je n’ai aucun contrôle sur la personne qui lui donne. Je n’ai aucun contrôle.

«Ça me met en colère et ça m’énerve. Ma réputation est remise en question et je n’ai pas besoin de ça.»