/sports/others
Navigation

Houle revêtira les couleurs du Canada

Après le Giro en Italie, le cycliste québécois participera au Tour de Beauce le 15 juin prochain

Tout juste de retour du Giro d’Italie, auquel il a participé pour la deuxième année de suite, le coureur de la formation Ag2r La Mondiale Hugo Houle débarquera en Beauce avec des objectifs élevés.
photo didier debusschère Tout juste de retour du Giro d’Italie, auquel il a participé pour la deuxième année de suite, le coureur de la formation Ag2r La Mondiale Hugo Houle débarquera en Beauce avec des objectifs élevés.

Coup d'oeil sur cet article

Hugo Houle sera sur la ligne de départ du 31e Tour de Beauce, dont le coup d’envoi sera donné le 15 juin à Saint-Georges.

Tout juste de retour du Giro d’Italie, auquel il a participé pour la deuxième année de suite, le coureur de la formation Ag2r La Mondiale débarquera en Beauce avec des objectifs élevés. «Je vise la victoire au classement général et j’ai ce qu’il faut pour gagner, a déclaré Houle. Les parcours me conviennent. Après deux semaines de congé pour récupérer du Giro, je serai en très bonne forme.»

Redonner au Québec

Pour le Tour de Beauce, Houle portera les couleurs de l’équipe canadienne comme ce fut le cas en 2012 où il avait terminé en deuxième position au général. Ryan Henderson, Jean-Michel Lachance et David Drouin tenteront de l’épauler vers la victoire. L’équipe canadienne sera complétée par quelques jeunesses qui font partie du programme de la prochaine génération. Drouin sera le premier Beauceron depuis plus de 30 ans à porter le maillot de l’équipe canadienne.

«C’est toujours important pour moi d’être présent en Beauce et de redonner au cyclisme québécois, a raconté Houle dont la dernière participation au Tour de Beauce en 2013 s’était soldée par une chute et un abandon dès la première étape, chute dont il a gardé des séquelles à l’abdomen. C’est le fun de montrer aux gens ce que je fais en Europe. Les occasions sont peu nombreuses au Québec. Je veux aussi redonner aux plus jeunes coureurs de l’équipe.»

Sélection olympique

Avec quatre ou cinq autres coureurs, Houle est au cœur de la lutte pour l’obtention de l’une des quatre entrées canadiennes aux Jeux olympiques de Rio. La sélection sera officiellement connue le 25 juin à Gatineau à l’occasion du championnat canadien. «Cyclisme Canada a tous les éléments en mains pour prendre une décision. J’ai prouvé ma forme en connaissant un très bon début de saison.»

Si Houle se retrouve parmi les favoris dans le peloton de 18 équipes qui ont confirmé leur présence, Francis Rancourt croit que de belles luttes sont à prévoir. «Hugo est solide, mais Silber Pro Cycling du directeur sportif Gord Fraser sera à surveiller, a prévenu le directeur général. Gord aspire à la victoire depuis longtemps et il mise sur des coureurs pour le faire. Il connaît les parcours par cœur et il trouve toujours le moyen de bien faire travailler ensemble tous ses coureurs.»

La formation américaine Lupus Racing Team misera sur le vainqueur du Tour d’Espagne 2013, Chris Horner. Vainqueur du Tour de la Californie en 2011, Horner est maintenant âgé de 45 ans. Champion canadien sur route l’an dernier en Beauce, Guillaume Boivin portera les couleurs de la formation israélienne Cycling Academy.

Place au critérium à l’étape de Québec

Le circuit urbain fait place au critérium pour l’étape de Québec qui aura lieu le samedi comme à l’habitude.

Deux facteurs ont mené à la décision des organisateurs du Tour de Beauce de miser sur un critérium de 70 kilomètres (35 boucles de deux kilomètres).

Au départ, la Commission des champs de bataille nationaux a refusé l’accès au site au Tour de Beauce. Un parcours alternatif a été proposé où les cyclistes allaient emprunter uniquement une petite portion de la côte Gilmour, mais les organisateurs ainsi que le Bureau du développement touristique et des grands événements de la Ville de Québec ont essuyé un deuxième refus.

Travaux routiers

Les dirigeants du Tour de Beauce ont par la suite regardé l’option de la côte de Sillery, mais des travaux routiers rendaient cette solution impossible. «Différentes options ont été proposées, mais la Commission a refusé de plier, a expliqué le directeur général du Tour de Beauce, Francis Rancourt. Ils soutiennent qu’il y a trop d’événements sur les Plaines pour expliquer leur décision. Ils nous avaient prévenus l’an dernier que l’édition 2015 serait la dernière.»

«Ce fut un choix difficile de renoncer au circuit urbain à Québec, mais nous allons voir un bon spectacle avec le critérium, a poursuivi Rancourt. Notre événement et nos partenaires obtiendront une belle visibilité. À l’exception du Tour de Québec et des championnats canadiens, ça fait très longtemps qu’il n’y a pas eu de critérium dans les rues de Québec. Le départ se fera comme à l’habitude devant le parc de la Francophonie.»

Québec accueillera une étape du Tour de Beauce pour la 25e année d’affilée.