/entertainment/music
Navigation

Un hommage aux Colocs

Les Locataires s’arrêteront à Arvida vendredi

Les Locataires font chanter et danser la foule sur les rythmes des Colocs.
Photo Courtoisie Les Locataires font chanter et danser la foule sur les rythmes des Colocs.

Coup d'oeil sur cet article

Le groupe saguenéen Les Locataires recréera la magie des Colocs, vendredi soir, en plein air, à la Fête estivale d’Arvida, sur les rythmes de Tassez-vous de d’là, La rue principale, Passe-moé la puck et Mauvais caractère.

«On veut voir beaucoup de monde à notre party», lance le chanteur Vincent Verville, qui étonne par sa ressemblance – physique et vocale – au regretté André Dédé Fortin.

Trop jeune pour avoir vu en spectacle la coqueluche des années 1990, Vincent a plutôt découvert l’univers des Colocs dans le film Dédé à travers les brumes.

«À l’adolescence, je tripais davantage sur la musique de Metallica, que je jouais avec mon premier groupe. J’ai changé de direction après avoir vu le film Dédé à travers les brumes. C’est là que j’ai découvert la richesse de la musique des Colocs et le caractère si particulier de son leader, festif et dépressif.»

Dans un sous-sol

La formation Les locataires a vu le jour en 2011, dans un sous-sol de Chicoutimi. Depuis cinq ans, les cinq membres ont livré une cinquantaine de représentations. Le projet a pris de l’expansion, puisque la formation compte maintenant sept musiciens; trompette, harmonica, saxophone et clarinette s’ajoutent aux guitares et aux percussions. «Ça donne quelque chose de très énergique», souligne Vincent Verville en rappelant qu’à la fin, Les Colocs étaient douze sur scène avec l’ajout de choristes.

Le leader se dit touché par l’accueil du public. «Après chaque représentation, des gens viennent nous voir pour nous dire que ça sonne exactement comme Les Colocs.»

Les Locataires reprendront leur hommage le 2 juillet, à l’occasion du festival Jonquière en musique (du 1er au 18 juillet). On les verra aussi le 8 juillet, à Val-Bélair.