/lifestyle/health
Navigation

Démystifier l’endométriose

Démystifier l’endométriose
photo fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Jeanne, 39 ans, de Lévis, demande: pourquoi l’endométriose se développe en dehors de l’utérus?

Juste après les menstruations, le corps de la femme adulte, en particulier ses ovaires et son utérus, se prépare à une grossesse possible. Pour cela, la paroi interne de l’utérus va se tapisser d’une muqueuse, qu’on appelle l’endomètre. Cette muqueuse est nécessaire pour qu’un ovule fécondé puisse s’accrocher à la paroi de l’utérus pour s’y développer et former un fœtus. L’endomètre est essentiel à la nidation et, donc, à la fertilité.

Dans la deuxième partie du cycle menstruel après l’ovulation, s’il n’y a pas de fécondation, une autre hormone viendra agir sur l’endomètre qui fera en sorte de la décoller de la paroi interne de l’utérus et de l’expulser en dehors de l’organisme lors des menstruations.

Il arrive, sans trop qu’on sache comment et encore moins pourquoi, que cet endomètre s’écoule hors de l’utérus et se répande sur les organes internes de l’abdomen comme sur la surface des trompes de Fallope, des ovaires ou de la vessie.

Quand ce phénomène se produit, normalement le péritoine, une enveloppe qui entoure la cavité interne abdominale, détruira l’endomètre qui n’a pas sa raison d’être dans cet espace. Il arrive que le péritoine ne suffise plus à la tâche et nous nous trouvons alors en présence d’endométriose.

Ces cellules issues de l’endométriose suivront le cycle menstruel et augmenteront en nombre durant l’ovulation puis saigneront durant les menstruations. Comme elles sont anormalement situées à l’intérieur de la cavité abdominale, le sang qu’elles libèrent pourra provoquer des inflammations qui seront responsables des douleurs ressenties.

La douleur est le signe le plus fréquent qui amènera les patientes à consulter. L’infertilité est aussi, mais plus rarement, une condition qui fera découvrir une endométriose. Mais dans la très grande majorité des cas, on consulte pour des douleurs survenant durant les trois ou quatre premiers jours des menstruations.

Autres symptômes

D’autres symptômes de l’endométriose comprennent des menstruations abondantes et prolongées, la présence de sang dans l’urine ou dans les selles. Lorsque les symptômes sont légers, de simples techniques de relaxation comme des bains à l’eau chaude, la méditation ou autres sont suffisants pour éliminer le problème.

Si les douleurs sont plus fortes, des antidouleurs et anti-inflammatoires usuels peuvent parfois suffire à les atténuer ou même les éliminer. Lorsque ces moyens ne suffisent plus, il est possible d’intervenir chimiquement ou chirurgicalement. Dans le premier cas, on administrera des médicaments de types hormonaux ou antihormonaux.

Autres solutions

Lorsque les traitements antidouleur et hormonaux n’ont pas apporté de solutions satisfaisantes, on pourra songer à la chirurgie. Il s’agira d’enlever l’endométriose des endroits où elle s’est déposée soit avec une chirurgie conventionnelle ou par laparoscopie.

Finalement dans certains cas, heureusement plus rares, où ni l’une ni l’autre des méthodes ne se sont avérées efficaces, l’hystérectomie (ablation de l’utérus) est envisagée.

Prévenir les punaises de lit

Henri, 48 ans, de Québec, demande comment prévenir une infestation de punaises de lit.

Lorsqu’on va à l’hôtel, avant de déballer sa valise, il conviendrait d’examiner attentivement les matelas et les draps pour trouver des insectes ou encore noter la présence de petites taches noires ou brun foncé sur la literie ou sur le papier peint près des lits.

En cas de doutes, demandez une autre chambre. À part les voyages, deux autres moyens peuvent laisser entrer des punaises de lit dans votre résidence: des meubles usagés (surtout les lits, matelas, tables de chevet) peuvent servir de cachette pour les punaises. Les matelas usagés sont particulièrement difficiles à contrôler, les punaises pouvant s’être réfugiées dans toutes les épaisseurs de la bourrure.

L’autre moyen d’amener des punaises est par des vêtements usagés. Deux choix s’offrent à vous si vous voulez vous assurer de ne pas importer ces insectes: ou bien vous lavez ces vêtements immédiatement rendu chez vous à l’eau chaude (au moins 65 °C) pendant au moins 20 minutes ou bien vous faites subir à ces vêtements usagés une quarantaine d’au moins deux (idéalement cinq) jours dans un sac plastique, dans un milieu où la température demeure à moins de -2 °C (à l’extérieur durant l’hiver, attention aux redoux, ou dans le congélateur de votre frigo).