/finance
Navigation

Les Québécois préfèrent passer l’été ici

Coup d'oeil sur cet article

Les vacanciers québécois lèvent davantage le nez sur les États-Unis, choisissant en plus grand nombre de se reposer dans leur province, conclut le dernier sondage commandé par CAA-Québec.

Seulement 10 % des Québécois passeront une partie de l’été chez nos voisins du Sud comparativement à 21 % il y a deux ans.

Les vacances chez nous sont largement privilégiées par 58 % des personnes interrogées. Un résultat identique à 2015. Les trois destinations préférées sont la Capitale-Nationale (20 %), le Saguenay-Lac-Saint-Jean (16 %) et Montréal (15 %).

«Les voyageurs sont sensibles à la valeur du dollar canadien et modulent leurs habitudes en conséquence, explique Angelina Miconiatis, directrice principale des produits voyages de CAA-Québec. L’impact est important et on comprend bien que certains optent davantage pour des destinations d’ici.»

Vendredi, le taux de change du dollar canadien était de 76 ¢ pour un dollar américain comparativement à 82 ¢ en 2015 et 92 ¢ en 2014.

Sépaq heureuse

Pour la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), c’est une bonne nouvelle.

«Ça incite les Québécois à découvrir leur région, à profiter des richesses à côté de chez nous», dit Lucie Boulianne, porte-parole de l’organisme qui gère 23 parcs nationaux.

La Sépaq annonce une hausse des réservations de camping par rapport à l’année passée. C’est le cas aussi dans le village touristique de Saint-Michel-des-Saints, au bord du lac Taureau.

«On profite vraiment de ce taux de change plus bas. On s’attend à une augmentation des touristes, surtout des Américains, qui viennent de plus en plus nombreux», se réjouit le maire, Réjean Gouin.

Même constat à l’Office du tourisme de Québec.

«On a eu plus de 20 % d’Américains de plus cet hiver par rapport à l’année dernière, assure la relationniste Marie-Julie Couturier. On s’attend à ce que ça continue. C’est vraiment le fun pour tout le monde.»

Vacances écourtées

Cet été, les vacances seront pourtant plus courtes. À peine 31 % des Québécois prendront deux semaines de congé pour souffler et se reposer comparativement à 38 % en 2015. Environ 35 % des sondés profiteront d’une semaine ou moins de vacances.

Ce sondage a été réalisé du 22 au 28 avril 2016 par la firme Léger pour CAA-Québec. Au total, 1000 Québécois ont été interrogés.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.