/entertainment/music
Navigation

Le frère de Dédé Fortin s’indigne des hommages aux Colocs

Le nom du défunt chanteur n’est pas évoqué alors que plusieurs jouent ses succès

ARTS-GRANBY CHANSON
Photo Agence QMI, Michel Desbiens «Quand je vois des groupes faire des spectacles en hommage aux Colocs sans y afficher le nom d’André, ça me semble être un manque de respect envers lui», a lancé Réal Fortin, le frère du regretté chanteur Dédé Fortin.

Coup d'oeil sur cet article

Réal Fortin, le frère d’André «Dédé» Fortin, s’indigne que plus de 15 ans après sa mort, de nombreuses formations et d’anciens membres des Colocs continuent de jouer les succès du groupe sans évoquer le nom de son chanteur.

Il a d’ailleurs profité du dévoilement de la programmation de la 48e édition du Festival international de la chanson de Granby (FICG), lundi, pour exprimer son mécontentement.

«Quand je vois des groupes faire des spectacles en hommage aux Colocs sans y afficher le nom d’André, ça me semble être un manque de respect envers celui sans qui rien n’aurait été possible, a-t-il dit. Même que certains anciens Colocs cachent son nom, essaient­­ par toutes sortes de distractions et camouflages de noms trompeurs de s’approprier l’œuvre.»

En ayant gros sur le cœur, il a ajouté: «Le nom des Colocs appartenait à Dédé et appartient maintenant à sa succession. Les Colocs étaient les musiciens de Dédé Fortin».

Un spectacle bien reçu

Par contre, Réal Fortin salue l’initiative du FICG qui présentera La messe à Dédé Fortin, le 27 août, en clôture de l’événement.

«C’est spécialement apaisant. Ça fait référence directe à André et à son œuvre. Quand un hommage du genre arrive, ça fait chaud au cœur», a-t-il commenté.

Prenant part à ce rassemblement de 19 artistes – avec Michel Rivard, Mario Pelchat et Rémi Chassé –, Isabelle Boulay, la porte-parole du Festival, a rappelé à quel point la musique d’André Fortin a façonné­­ le paysage québécois.

«C’était vraiment un grand artiste... C’est un des plus grands créateurs qu’on ait connus au Québec. Il nous a laissé un héritage auquel on devrait plus souvent se référer», a-t-elle ajouté.

Des interprètes expérimentés

Outre les 24 demi-finalistes qui tenteront de succéder à Caroline Savoie, la gagnante de 2016, 120 artistes offriront des prestations à Granby, du 17 au 27 août.

Parmi les rendez-vous proposés, notons 30 succès – 16 voix, un concert dans le cadre duquel Michel Rivard, Les sœurs Boulay, Mario Pelchat et Isabelle Boulay et autres viendront interpréter leurs populaires pièces.

De retour avec J’lâche pas, Marjo foulera aussi les planches pour revisiter les succès de sa carrière. Puis, pour clore l’événement, la formation Zébulon préparera le public à La messe à Dédé Fortin.

Tous les détails de la programmation du Festival international de la chanson de Granby se trouvent au ficg.qc.ca.