/finance/business
Navigation

Sous-vêtements pour stomisés: ANA a le vent dans les voiles

Le nouveau visage masculin d'ANA : Samuel Gervais, un Trifluvien de 20 ans stomisé depuis un an.
Photo courtoisie, ANA Le nouveau visage masculin d'ANA : Samuel Gervais, un Trifluvien de 20 ans stomisé depuis un an.

Coup d'oeil sur cet article

ANA, cette entreprise fondée par un jeune couple de Beaucerons qui s’est lancé cet hiver dans la confection et la vente de sous-vêtements pour femmes stomisées, a le vent dans les voiles. En plus de vouloir percer le marché canadien, l’entreprise offrira dès l’automne des sous-vêtements destinés aux hommes ayant subi une stomie.

L’histoire d’Andréanne Gousse, stomisée en 2011 alors qu’elle avait 19 ans, a rayonné aux quatre coins de la province en janvier dernier, quand Le Journal a raconté comment la jeune femme et son conjoint, Alexandre Toulouse, ont choisi de mettre sur pied leur propre entreprise spécialisée dans les culottes pour femmes stomisées.

Le nouveau visage masculin d'ANA : Samuel Gervais, un Trifluvien de 20 ans stomisé depuis un an.
PHOTO COURTOISIE, ANA

La médiatisation de leur projet leur a permis de se faire connaître, même au-delà du Québec. «Dans les jours qui ont suivi, on recevait entre 50 à 70 courriels par jour, raconte Alexandre Toulouse. Ça nous a beaucoup aidés à nous faire connaître des personnes stomisées et à instaurer notre notoriété dans le domaine, en plus de nous permettre de développer notre réseau de détaillants spécialisés», indique l’entrepreneur.

Les visites ont d’ailleurs explosé sur le site Web d’ANA en février, avec quelque 18 000 visites en quelques semaines.

ANA grandit

Depuis, la vente de la collection pour femmes a commencé, fin février. Trois modèles de sous-vêtements adaptés sont proposés aux stomisées, tant chez les détaillants spécialisés partenaires que sur la boutique en ligne.

«Actuellement, on a 10 détaillants partout au Québec, soit au Saguenay-Lac-Saint-Jean, à Montréal, en Mauricie, en Outaouais, à Sherbrooke, dans les Laurentides et en Beauce, expose le directeur général de la jeune entreprise. Dans les prochains mois, on aimerait ça doubler [notre nombre de détaillants] et percer dans les autres provinces», ajoute l’entrepreneur de 23 ans, qui précise qu’en ce qui a trait aux ventes en ligne, ANA rejoint des consommateurs aussi loin qu’en Australie et au Royaume-Uni.

Cet été, l’entreprise ajoutera à son offre une collection de bandeaux de taille adaptés pour les femmes ayant subi une stomie, un produit qui constitue une alternative à la culotte adaptée, pour celles qui souhaitent continuer à porter le sous-vêtement standard.

Un visage masculin dès l’automne

Alors que la Beauceronne Andréanne Gousse représente l’image féminine de la marque, un nouveau venu, le Trifluvien Samuel Gervais, 20 ans, stomisé depuis un an, deviendra le visage masculin de l’entreprise, qui lancera une collection de sous-vêtements pour hommes à l’automne, YAN par ANA. «Il est tellement positif! Je n’ai jamais vu quelqu’un d’ouvert comme ça», se réjouit Alexandre Toulouse.

Samuel Gervais a appris qu’il était atteint d’un cancer colorectal à 19 ans, alors qu’il était «au sommet» de sa forme, raconte le principal intéressé. L’été dernier, il s’est fait enlever le côlon, le rectum et l’anus pour retrouver une qualité de vie.

«C’est une décision à prendre, c’est juste qu’elle est difficile à prendre», soutient le jeune homme, qui ne s’est jamais apitoyé sur son sort. Positif, il souhaite, de par sa nouvelle implication dans ANA, aider d’autres stomisés à bien vivre avec leur condition. Il n’a d’ailleurs pas hésité une seconde quand l’offre est arrivée.

«J’ai dit oui tout de suite, parce que c’est un projet vraiment très intéressant. Ce qu’il y a en arrière de ça, c’est vraiment beau, dit-il. J’aimerais ça aider le plus de monde possible qui sont dans la même situation, et donner en quelque sorte l’exemple que ça se fait pour tout le monde de le prendre comme je l’ai pris, et de vivre avec comme je vis avec», exprime Samuel, qui fait référence à l’appareillage que toute personne stomisée doit utiliser pour que les selles soient recueillies.

Depuis janvier, le blogue d’ANA, une ressource pour les stomisés qui est partie prenante du projet des jeunes Beaucerons, a d’ailleurs augmenté son nombre de collaborateurs, qui frôle désormais la vingtaine.

Un partenariat a aussi été conclu avec Crohn et Colite Canada cet hiver. Pour chaque vente de culotte en ligne, 1 $ est remis à la cause.

Vous pouvez visiter le site Internet d'ANA en cliquant ici.