/news
Navigation

Tatoués pour freiner les préjugés

Tatoués pour freiner les préjugés

Coup d'oeil sur cet article

Même si la perception des gens sur les tatouages a évolué dans les dernières années, il reste encore du chemin à faire pour prouver que succès et encre peuvent rimer.

Tous encrés, une exposition dévoilée vendredi pendant l'Art Tattoo Québec, met en vedette des personnalités tatouées québécoises afin de briser les préjugés en lien avec les tatouages. L'organisatrice de la convention de «tattoo», Valérie Émond, croit que la campagne Tous encrés aura un effet positif, soit de prouver que les tatouages et la différence peuvent être associés au succès.

«De regarder des gens avec des tattoos qui ont des carrières et qui travaillent bien et fort, ça donne un petit plus pour les "kids" de voir que ce n'est pas parce que tu es plein de tattoos, que tu es un peu différent, que tu ne peux pas avoir une belle carrière et rencontrer des gens "l'fun"», souligne-t-elle.

Valérie soutient cependant qu'il reste du chemin à faire pour se débarrasser complètement des préjugés sur les tatouages.

«Si on regarde les photos de l'exposition, tu as des athlètes olympiques, des gens de la télé, des restaurateurs... ce n'est pas des "tout croches" non plus. (Aujourd'hui) Les gens voient un petit plus que oui, tous les milieux peuvent être ouverts aux tatouages, mais il y a encore des préjugés», se désole la femme de Montréal.

Dévoilée vendredi soir, la campagne Tous encrés est associée à l'organisme communautaire de Québec Au Trait d'Union, qui lutte contre le décrochage scolaire. À Montréal, la cause est liée au Refuge des jeunes de Montréal.

«Dans le regard des gens, ces personnes-là (les personnalités) exercent une certaine influence. S'ils peuvent se ranger de notre côté et ouvrir les yeux du public, c'est excellent», mentionne Simon-Pierre, intervenant au Trait d'Union.

Art Tattoo Québec

150 exposants sont regroupés au Terminal de Croisière jusqu'à dimanche soir dans le cadre du Art Tattoo Québec, un événement qui rend hommage aux artisans de l'encre.

«Pour les tatoueurs, c'est un moment pour se réunir, pour promouvoir ce qu'ils font comme travail. Du côté du participant, c'est vraiment de se familiariser avec le tattoo, même peut-être s'offrir une pièce d'un artiste étranger», détermine l'organisatrice.

Au total, près de 5000 personnes devraient occuper les deux étages de la convention au cours de la fin de semaine. 


Samedi après-midi, nous étions en direct de l'Art Tattoo Québec. Voyez notre couverture ci-dessous.