/slsj
Navigation

Défi au féminin

Une centaine de pagayeuses participeront à la troisième édition du Challenge Pink Water

En fin de semaine, la gent féminine découvre ou redécouvre les plaisirs du rafting sur l’excitante rivière Mistassini.
SOPHIE LAVOIE/AGENCE QMI En fin de semaine, la gent féminine découvre ou redécouvre les plaisirs du rafting sur l’excitante rivière Mistassini.

Coup d'oeil sur cet article

Le Lac-Saint-Jean a accueilli en fin de semaine le Challenge Pink Water, un événement pour femmes amatrices de sensations fortes qui gagne sans cesse en importance.

Pour preuve, la présence des caméras de TVA Sports pour la production d’une émission spéciale.

Pour une troisième année, la communauté Pink Water produit cet événement, «une référence nationale et internationale pour les femmes désirant s’initier et pratiquer les sports d’eau vive», nous dit la coordonnatrice et cofondatrice Sheril Gravel.

L’activité s’adresse aux pagayeuses débu­tantes et expérimentées.

Tout au long de la fin de semaine, des activités de rafting et de kayak sur la rivière Mistassini. Cette grande rivière située au nord du Lac-Saint-Jean, dans le village de Saint-Stanislas, est connue pour la puissance de ses vagues et de ses rouleaux; elle attire les meilleurs kayakistes de la planète.

100 participantes

La rivière offre 6 à 8 km de montagnes russes naturelles qu’affrontent une centaine de femmes de 18 à 55 ans.

«Ce n’est pas une compétition; c’est une activité amicale», tient d’abord à préciser la porte-parole Sheril Gravel.

«On veut montrer que les sports d’eau vive sont accessibles à tous, contrairement à la croyance populaire. Nous invitons les femmes à profiter de l’activité qui favorise une valorisation personnelle, un esprit de solidarité et un dépassement de soi.»

L’an dernier, plus de 90 femmes ont traversé les rapides de la rivière Mistassini «et se sont dépassées», prend soin d’ajouter la coordonnatrice. Elle ajoute que son organisation a pu compter sur la collaboration de 300 bénévoles.

L’édition 2016 ajoute un élément majeur, soit la participation d’une invitée spéciale, une kayakiste de renommée internationale venue expressément du Chili.

TVA Sports

De plus, l’événement fera l’objet d’une émission spéciale de 30 minutes, diffusée, en juillet à TVA Sports. «C’est une grande visibilité dont bénéficiera la région», souligne le réalisateur Nicolas Bouchard-Carrier, dont la jeune boîte de production Quarante-deux, s’est vue confier le défi de créer cette émission dédiée au touris­me d’aventure. «C’est bon de voir une chaîne spécialisée accorder autant d’importance à un événement en région», dit-il en entrevue.

Le réalisateur assure que l’émission aura ses moments excitants grâce à la magie du drone utilisé «pour suivre les mouvements de la rivière et afficher tous les charmes naturels de la région».