/entertainment/comedy
Navigation

Une «Timéfolie» réussie

Le dernier gala ComediHa! a soulevé le Grand Théatre de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Passage triplement émouvant de Claude Meunier, samedi soir, au ComediHa!, en ramenant tour à tour Ti-Mé, puis Dong, et enfin La petite vie dans une finale spectaculaire!

Même avec son enfilade de gags plus ou moins punchés, la «Timéfolie» a soulevé le Grand Théâtre de Québec au cours de chaudes retrouvailles avec Claude Meunier à la barre du dernier gala du festival ComediHa!

Un public gagné d’avance qui remplissait la salle a accueilli le héros de la soirée en rock star. Visiblement peu préparé, notre Ti-Mé national est apparu moins mordant qu’au petit écran, créant même quelques malaises dans ses blagues sur la Ville de Québec.

Est effrayante

Plus tard, l’animateur décrochera quelques rires en tentant de convaincre le public que Ti-Mé et Dong ne sont pas du tout la même personne, en faisant intervenir l’humoriste Benoît Paquette. L’autre Dong en peau de vache offrira même à Ti-Mé une leçon de livraison du classique «est effrayante»!

Pogo

Et voilà l’apparition sous un tonnerre de cris de Rémy Girard, qui redevient Pogo le temps d’un sketch du «Ti-Mé Journal» qui produira plus d’étincelles que le Ti-Mé Show de la télé!

Le festival ComediHa! offrira sa finale la plus spectaculaire avec un imposant – et amusant – clin d’œil à La petite vie réunissant, en l’absence de Serge Thériault, Marc Messier, Diane Lavallée, Rémy Girard, auxquels s’ajouteront Les Denis Drolet et Cathy Gauthier. Dans le même décor qu’à la télé, on nous apprend que Môman Jacqueline a quitté Pôpa depuis huit ans... et que l’inconsolable barbu cherche une nouvelle femme sur les réseaux sociaux... Réjean et Thérèse lui présenteront une adepte du speed-dating drôlement incarnée par Cathy Gauthier... Ce spécial La petite vie/ComediHa! revivra l’an prochain à l’antenne de Radio-Canada...

Moments forts

Parmi les autres moments forts de la soirée, on note la performance de l’illusionniste Luc Langevin avec un nouveau tour basé sur une complexe opération mathématique hautement impressionnante qui lui vaudra une ovation! Même réaction de la foule à l’endroit de Réal Béland tordant sous les traits d’une animatrice d’une émission de courrier du cœur aux réponses aussi folles que les problèmes de sexe exposés...

Et voilà que Les Denis Drolet s’improvisent comme les nouveaux animateurs de La soirée du hockey avec leur habituel humour cabotin qui trouve toujours preneurs... Retour savouré de Mario Jean aussi désopilant dans son personnage de la mascotte, le premier de la soirée à commenter l’actualité. Et avec brio!