/news/politics
Navigation

Anne Guérette veut affronter Labeaume

Anne Guérette.
Photo Le Journal de Québec, Didier Debusschère Anne Guérette.

Coup d'oeil sur cet article

La conseillère municipale Anne Guérette brigue la chefferie de Démocratie Québec et veut devenir mairesse de la capitale en novembre 2017.
 
La conseillère du district de Cap-aux-Diamants répond ainsi «à l’appel de nombreux militants qui l’ont incité à faire le saut». En politique depuis 15 ans, Mme Guérette souhaite – avec sa candidature à la chefferie de DQ – accéder à la mairie de Québec et mettre un terme à «l’époque du manque d’écoute».
 
«Je propose un changement majeur dans la façon dont notre ville est gouvernée», a-t-elle lancé, hier, entourée des membres de sa famille et de membres du parti.
 
Gouffre financier 
 
Elle évoque aussi les finances de la Ville, qui s’enfonce dans un gouffre financier sans fond, selon elle. «Depuis 2007, notre dette a doublé. Nous avons 1,6 milliard $ sur notre carte de crédit», déplore-t-elle.
 
«Si tout le monde sait que nous avons le maire le plus populaire, peu de gens savent qu’il détient aussi le record du maire le plus dépensier», poursuit Mme Guérette.
 
Outre les finances, la conseillère déplore que le maire actuel, Régis Labeaume, réalise des projets sur la base de ses idées seulement, sans jamais – ou presque — considérer les besoins et l’opinion des citoyens et qu’il s’assied sur sa popularité. «Est-ce d’un maire populaire dont on a besoin. Je pense sincèrement que quatre années de plus, avec le régime actuel, ça pourrait être très mauvais pour notre ville», lance-t-elle.
 
Pour justifier ces critiques, elle rappelle les dossiers du Centre Durocher, des jeux Olympiques, des pitbulls et du grand marché.
 
Seule candidate 
 
Anne Guérette est la seule candidate qui se présente pour la chefferie de DQ. «Je veux que l’on choisisse notre chef de façon démocratique. Pour l’instant il n’y a que moi qui me suis annoncée officiellement. Il reste encore jusqu’au 19 septembre pour voir qui d’autre a envie de diriger le parti», indique-t-elle.
 
Elle ajoute également que la décision de Paul Shoiry, chef actuel du parti, de ne pas briguer la chefferie, n’a pas influencé sa décision. «J’ai le goût de reprendre les reines de ce parti-là», lance-t-elle. Il n'y a pas de colistier désigné pour la course à la chefferie. Et rien n'est également décidé à ce sujet pour les élections municipales, advenant le cas que Mme Guérette soit élue chef de DQ.
 

Son parcours de conseillère municipale

2007
  • Conseillère du district de Montcalm. Réélue en 2009.
2012
  • Fonde le parti Démocratie Québec (fusionné avec Québec Autrement en 2013).
  • A laissé la chefferie à David Lemelin, défait lors des élections municipales de 2013.
2013
  • Élue conseillère dans le district de Cap-aux-Diamants.